142 gares franciliennes équipées d’un dispositif de téléopération à horizon 2018

Un programme de contrôle à distance des équipements dans 142 gares a été adopté par Île-de-France Mobilités (anciennement STIF). Cette mesure s’inscrit dans le cadre du contrat 2016 – 2019 signé entre Île-de-France Mobilités (anciennement STIF) et la SNCF, dont l’amélioration de la qualité de service pour les voyageurs est l’un des enjeux majeurs.

La téléopération permet de contrôler à partir d’un centre d’exploitation les escaliers mécaniques, les ascenseurs, les portillons de validation et l’éclairage. Aujourd’hui, ils ne fonctionnent que lorsque des agents sont présents.

Demain, grâce à la téléopération, ils fonctionneront pendant toute la durée du service. Après une première phase d’expérimentation au Val d’Or (ligne L), puis dans 14 gares du RER B nord, le système va être étendu à 142 gares SNCF. 300 nouvelles caméras permettront de contrôler à distance le bon fonctionnement et d’intervenir sur 200 ascenseurs, 112 escaliers mécaniques et 325 lignes de portillons de validation.

Les 6 apports majeurs de la téléopération :

  • Réduction de la consommation électrique de 5 millions de kWh par an, soit la consommation annuelle d’une ville d’environ 50 000 habitants (Annecy par exemple), en éteignant à distance la gare à la fin du service ;
  • Amélioration de la disponibilité des équipements grâce à leur fonctionnement pendant toute la durée du service (dans certaines gares les équipements seront disponibles deux fois plus longtemps), à la remise en marche plus rapide en cas d’arrêt intempestif (réarmement à distance d’un escalier mécanique par exemple) et à une meilleure détection des pannes. Le centre d’exploitation recevra une alerte en temps réel. La dématérialisation des documents de maintenance des équipements permettra une intervention en gare même s’il n’y a pas d’agent, réduisant ainsi le délai de remise en service ;
  • Plus grande disponibilité des agents (agents commerciaux en gare ou équipes mobiles de ligne). Libérés de tâches de maintenance, ils peuvent se recentrer sur leur cœur de mission : accueil, information et accompagnement des voyageurs. Ils recevront une alerte en temps réel, grâce au développement d’une application sur leur smartphone, ce qui leur permettra d’être beaucoup plus réactifs.
  • Hausse attendue des validations de l’ordre de 10% avec des valideurs qui fonctionneront désormais pendant toute la durée du service ;
  • Amélioration de manière indirecte de la sûreté en déployant 300 caméras supplémentaires vers les ascenseurs, les escaliers mécaniques et les lignes de valideurs, pouvant compléter le réseau de caméras existant ;
  • Meilleure réponse aux enjeux d’information sur l’accessibilité. La téléopération permettra à terme de diffuser, en temps réel, l’état de disponibilité des ascenseurs et des escaliers mécaniques aux personnes à mobilité réduite (PMR).