Bilan très prometteur pour les navettes autonomes en expérimentation sur le pont Charles de Gaulle

Plus de 30 000 voyageurs ont testé les navettes autonomes, nouveau mode de transport. Cette opération lancée le 23 janvier dernier est un véritable succès. Elle va permettre à la RATP, à Île-de-France Mobilités (anciennement STIF) et la Ville de Paris de tirer de nombreux enseignements constructifs en vue de nouvelles expérimentations.

Du 23 janvier au 7 avril 2017, la RATP, en partenariat avec Île-de-France Mobilités et la Ville de Paris, a testé deux navettes autonomes sur une voie dédiée sur le Pont Charles de Gaulle (Paris 12ème et 13ème). Ce sont au total plus de 30 000 voyageurs qui se sont déplacés gratuitement à bord des navettes EZ10 100% électriques de la startup française Easymile. D’une capacité de 6 places assises, ces navettes, rechargées la nuit, ont circulé 7 jours sur 7, de 14h à 20h, avec un agent présent à bord.

Un test particulièrement instructif

Cette expérimentation marque une étape importante pour la RATP, Île-de-France Mobilités et la Ville de Paris, alors que le véhicule autonome constitue une opportunité future pour compléter l’offre de mobilité existante. Il pourrait permettre de répondre à des demandes de mobilité non satisfaites aujourd’hui (territoires peu denses, faibles flux, premiers et derniers kilomètres…), offrant plus de souplesse et d’adaptabilité, et d’imaginer de nouvelles formes de services à offrir aux voyageurs de demain.

L’expérimentation, particulièrement appréciée par les voyageurs, permettra de travailler sur des pistes d’amélioration. Cela concernera notamment l’espace intérieur de la navette afin de gagner en modularité. L’ensemble des données récupérées seront également exploitées pour travailler sur les enjeux de vitesse, de franchissement de carrefours, d’évitement d’obstacle ou de commandement à distance.

De nouvelles expérimentations en cours, et à venir

La navette EZ10 d’Easymile a d’ores et déjà été expérimentée par RATP Dev les 16 et 17 mars derniers au sein de l’Université du Texas à Austin dans le cadre du Festival SXSW de musique, du cinéma et des médias interactifs. Elle est également testée du 5 avril au 8 mai à Boulogne sur Mer, via la CTB filiale de RATP Dev et exploitante du réseau Marinéo, en partenariat avec la Ville de Boulogne-sur-Mer et la Communauté d’agglomération du Boulonnais. En région Ile-de-France, c’est au sein du CEA Saclay que les navettes marqueront une prochaine étape pour proposer en mai une desserte interne du site.

La RATP, Île-de-France Mobilités et la Ville de Paris préparent également une nouvelle expérimentation, entre le Château de Vincennes et le Parc floral du bois de Vincennes, qui se mettra en place dans les prochains mois.

La RATP, qui pilote le volet transport public du plan gouvernemental Nouvelle France Industrielle – « Véhicules autonomes », a de nombreuses expertises à faire valoir en la matière : gestion et supervision d’une flotte de véhicules (le Groupe RATP exploite 15 000 bus à travers le monde), ingénierie, exploitation et maintenance de systèmes automatiques dans le ferroviaire.