Campagne de lutte contre le harcèlement dans les transports

Publié le 5 mars 2018

« Ne minimisons jamais le harcèlement sexuel »

Le harcèlement dans les transports est une réalité du quotidien. Une réalité que les témoins ou les victimes ont tendance à minimiser alors même que le harcèlement sexuel est réprimé par la loi (amende et/ou emprisonnement).

  • 87 % des usagères des transports en commun déclarent avoir déjà été victimes de harcèlement sexiste, de harcèlement sexuel, d’agressions sexuelles ou de viols dans les transports en commun, selon une enquête de la Fnaut en 2016.
  • Parmi les femmes interrogées par la Fnaut pour l’étude déjà mentionnée, 46 % ont été dans une situation où elles n’ont pas réagi ou pas pu réagir.

Afin de montrer leur préoccupation et leur engagement dans la lutte contre le harcèlement sexuel dans les transports, la Région Île-de-France, Île-de-France Mobilités, la RATP et SNCF Transilien lancent une vaste campagne de communication à partir du 5 mars 2018.

Campagne de lutte contre le harcèlement dans les transports

 

Campagne de lutte contre le harcèlement dans les transports

 

Campagne de lutte contre le harcèlement dans les transports

Cette campagne a pour objectif de sensibiliser les voyageurs sur le sujet, de les responsabiliser et de les associer en montrant que chacun a un rôle à jouer dans la lutte contre le harcèlement. C’est aussi l’occasion de rappeler les bons réflexes en informant sur les différents outils à disposition pour signaler une situation de harcèlement :

  1. Le numéro d’alerte : 31 17
  2. SMS 31 17 7
  3. L’appli 31 17
  4. Les bornes d’appel
  5. Les agents présents dans les transports

Une campagne largement diffusée

De l’affichage et du digital

Plus de 4 100 affiches seront déployées sur les réseaux RATP et SNCF Transilien, entre le 5 et le 27 mars. Et près de 4 750 affiches seront également visibles dans tous les bus RATP, entre le 5 et le 19 mars. Près de 11 000 affiches sur les réseaux SNCF Transilien, pendant un mois, à compter du 6 mars.

La  campagne  sera  relayée  sur les sites internet  www.ratp.fr, www.transilien.com,, www.iledefrance-mobilites.fr,  les  applications  mobiles  SNCF  et  RATP,  les  réseaux  sociaux  (Facebook,  SNCF  et  Île-de-France  Mobilités,  les  blogs  de  ligne  et  fils  Twitter  RATP, Île-de-France  Mobilités, Région Île-de-France, SNCF  Transilien)  et  un  e-mailing  sera envoyé  aux  abonnés  SNCF  et RATP. Dans les trains Francilien, les écrans digitaux diffuseront des visuels de la campagne.

Une campagne également portée par les agents sur le terrain

Les 5 et 6 mars, 3 stands animés par des agents RATP seront installés dans la station Saint-Lazare (lignes 3, 9 ,13 et 14) et Gare de Lyon (RER A, lignes 1 et 14.) afin de proposer un lieu d’échange et de sensibilisation aux voyageurs :

  • le 5 mars matin de 8h45 à 11h15 à Gare de Lyon ;
  • le 6 mars matin de 8h45 à 11h00 à Gare de Lyon et à Saint-Lazare

Plus de 55 000 dépliants (dépliant 1dépliant 2dépliant 3) d’information seront disponibles aux comptoirs d’information des stations et gares de la RATP et SNCF Transilien. Ces dépliants destinés à tous les voyageurs, rappellent les bons réflexes pour donner l’alerte en tant que victime ou témoin d’une agression.

 

Un dispositif de sensibilisation qui va perdurer

Des messages d’information sur les moyens d’alerte en cas de harcèlement sexuel seront diffusés dans les gares et stations via 3 000 écrans d’information en temps réel avec des annonces diffusées dans les espaces RATP et SNCF.

15 142 stickers sont déjà apposés dans les trains du réseau SNCF :

  • dans l’ensemble des trains et RER Transilien,
  • dans toutes les gares d’Île-de-France.

 

Pour en savoir plus :