Contrat 2020-2023 entre Île-de-France Mobilités et la SNCF : des engagements forts au service des voyageurs

Publié le

C’est fait ! Le 9 décembre 2020, Île-de-France Mobilités et la SNCF signaient le contrat d’exploitation les liant pour la période 2020-2023. Au menu : des exigences de qualité de service renforcées et un programme d’investissement doublé par rapport à la période précédente. On fait le point.

Entrée d'un Francilien en gare de Pont Cardinet © Cyril BADET - Île-de-France Mobilités
Entrée d'un Francilien en gare de Pont Cardinet © Cyril BADET - Île-de-France Mobilités

Des engagements très forts

La ponctualité, la bonne desserte des gares en grande couronne, la qualité de l’information voyageurs et le bon fonctionnement des équipements en gare : voilà les principaux engagements pris par la SNCF.

Un bonus / malus accentué

Pour inciter la SNCF à respecter ses engagements,  Île-de-France Mobilités les a corrélés à des bonus/malus qui peuvent atteindre 100 millions d’euros par an (contre 23 millions dans le contrat précédent).

Bon à savoir 

Afin de mieux refléter la réalité vécue par les Franciliens, 25 % des montant de ce bonus/malus seront basés sur l’enquête perception voyageur menée en continu par Île-de-France Mobilités auprès des utilisateurs réguliers du réseau. C’était seulement 10 % dans le contrat précédent.

Abonnements et ponctualité : un mécanisme de remboursement systématique

Île-de-France Mobilités défend le pouvoir d’achat des voyageurs ! Un remboursement automatique des abonnements est désormais prévu en cas de ponctualité inacceptable sur une ligne ou sur un axe.

Voici la règle :

Ponctualité inférieure à 80 %

-       Pendant 3 à 5 mois non consécutifs = ½ mois d’abonnement remboursé

-       Pendant 6 à 9 mois non consécutifs = 1 mois d’abonnement remboursé

-       Pendant plus de 9 mois non consécutifs = 1,5 mois d’abonnement remboursé

Bombardier Regio2N en gare de Montereau  © Christophe RECOURA - Île-de-France Mobilités
Bombardier Regio2N en gare de Montereau © Christophe RECOURA - Île-de-France Mobilités

Grève : des pénalités déplafonnées

Quand les trains ne roulent pas pour cause de grève, la SNCF subit des pénalités.

-       Dans le précédent contrat, celles-ci étaient plafonnées à 15 millions d’euros. Mais ce plafond était systématiquement atteint, les années marquées par des mouvements sociaux.

-       Ce plafond est désormais levé, ce qui incitera fortement la SNCF à trouver des solutions pour maintenir le trafic, en toute situation.

Un investissement doublé pour les transports du quotidien

La modernisation des matériels et des services est une priorité de ce nouveau contrat. Et avec 8,1 milliards d’euros, ce contrat double l’investissement par rapport à la période précédente.

Il se répartit ainsi :

6,4 Mds€ destinés aux :

-       Matériel roulant

-       Ateliers de maintenance

-       Distribution

-       Information Voyageurs

1,7 Mds€* destiné au patrimoine des gares

*dont 442 M€ financés en fonds propres par Gares & Connexions , le spécialiste de la gare, de la conception à l’exploitation en passant la commercialisation

Accessibilité en gare Saint-Lazare © Jean-Marc GOURDON - Île-de-France Mobilités
Accessibilité en gare Saint-Lazare © Jean-Marc GOURDON - Île-de-France Mobilités

Que vont financer ces investissements ?

Les investissements financés par Île-de-France Mobilités permettront notamment à la SNCF d’assurer :

-       Une offre de services en gare enrichie

o   Accessibilité

o   Rénovation du patrimoine

o   Développement des commerces et des services

-       Une offre de transport au meilleur standard grâce à l’arrivée de nouveaux matériels roulants

o   Plus lumineux

o   Climatisés

o   Équipés en information voyageurs

Ces investissements permettront également le déploiement d’innovations et de services dédiés aux voyageurs :

-       De nouveaux automates aux fonctionnalités enrichies (deux écrans, proposition d’itinéraires, traduction en temps réel, commandes vocales, nouveaux moyens de paiement sans contact, etc.)

-       Une billettique plus souple (avec Navigo Liberté +)

-       Une lutte anti-fraude renforcée – notamment avec la généralisation des bornes de validation en entrée et sortie de gare

Information voyageurs - Gare Saint-Lazare  © William BEAUCARDET - Île-de-France Mobilités
Information voyageurs - Gare Saint-Lazare © William BEAUCARDET - Île-de-France Mobilités

Transilien : rémunération, intéressement et maîtrise des coûts

Sur le plan financier, Transilien (qui une activité de SNCF Voyageurs)

-       percevra un intéressement sur les recettes et validations

-       s’engage à maîtriser ses coûts

-       a pour mission de développer l’efficacité de ses services

La rémunération de Transilien négociée dans le cadre de ce contrat s’élève à 2 300 M€ HT en 2020 (avant prise en compte des recettes voyageurs) et à 2 240 M€ HT en 2023.

Une seule marque, pour une meilleure lisibilité

Pour simplifier les déplacements, correspondances et prises d’information des voyageurs, tout au long de leur trajet où qu’ils se trouvent dans la région, mais aussi pour témoigner du transfert du gouvernance : la visibilité de la marque Île-de-France Mobilités monte encore en puissance.

Matériels, services, information voyageur, espaces commerciaux, billettique, gares et stations, communication : tout passe désormais aux couleurs d’Île-de-France Mobilités. 

Signature du contrat SNCF / Île-de-France Mobilités, à Saint-Ouen, dans les bureaux de la Région Île-de-France, le 9 décembre 2020  © Cyril BADET - Ile-de-France Mobilités
Signature du contrat SNCF / Île-de-France Mobilités, à Saint-Ouen, dans les bureaux de la Région Île-de-France, le 9 décembre 2020 © Cyril BADET - Ile-de-France Mobilités

Un engagement très fort au service des voyageurs

Pour Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, Présidente d’Île-de-France Mobilités, et Jean-Pierre Farandou, Président-directeur général de la SNCF, ce contrat est « un contrat gagnant pour les Franciliens qui porte des ambitions fortes pour la qualité de tous les trajets en Transilien, avec comme leitmotiv l’amélioration du service aux voyageurs ».