Décisions du conseil d’Île-de-France Mobilités – 09 octobre 2018

Le conseil d’Île-de-France Mobilités qui s’est réuni le 09 octobre 2018 a voté  plusieurs décisions en faveur de la modernisation des gares, de la commande de nouvelles rames pour le Tram 1 ou encore de la rénovation des rames sur les lignes C, D et P. Retour sur les principales décisions votées par les élus.

10 000 places de Parking Relais d’ici 2021 : objectif atteint !

Débuté en 2016, le programme visant à la création de 10 000 places supplémentaires de Parc Relais aux abords des gares et des métros sera dépassé d’ici 2021. Avec la décision d’Île-de-France Mobilités de créer deux nouveaux Parcs Relais à Esbly (77) et Cormeilles-en-Parisis (95) pour un total de 950 places, ce sont 9840 places en petite et grande couronnes qui sont d’ores et déjà financées, auxquelles viennent s’ajouter 1000 places aux portes de Paris. L’objectif d’Île-de-France Mobilités est d’inciter les Franciliens à privilégier les transports en commun en mettant à leur disposition une solution simple, garantie et sécurisée pour garer sa voiture.

.

 

Gare du Nord – Gare de l’Est : une correspondance en moins de 6 minutes et 100% accessible

Île-de-France Mobilités valide la mise en place des aménagements permettant d’améliorer sensiblement la liaison entre la Gare du Nord/Magenta et la Gare de l’Est, et d’améliorer le cadre de vie et le confort des usagers et des riverains.

Avec 800 000 voyageurs qui transitent au quotidien dans la gare du Nord, la gare de l’Est, et la station du RER E Magenta, ces gares constituent une véritable porte d’entrée sur l’Île-de-France. C’est ainsi le premier « pôle d’échanges » d’Europe, dont la croissance va se poursuivre avec l’arrivée des trains du Charles-de-Gaulle Express. 25 % des voyageurs, soit plus de 200 000 personnes, y effectuent une correspondance.

Un projet avec trois volets d’actions :

  • Faciliter la liaison piétonne entre les deux gares en surface en seulement 6 minutes
  • 60 mètres de couloir souterrain
  • Accessible

 

Les rames du RER D et de la ligne P vont être rénovées dès l’année prochaine

Initié par Valérie Pécresse en 2016, le grand plan de rénovation et de remplacement de 700 trains et RER d’Île-de-France se poursuit avec la décision de rénover 133 trains circulants aujourd’hui sur les lignes D et P afin d’apporter au plus vite aux voyageurs de ces lignes des trains plus confortables. Les rames ainsi rénovées seront mises en service entre le 1er mars 2019 et le 31 décembre 2021.

.

La rénovation consistera à :

  • Améliorer le confort thermique en apposant des films athermiques sur les vitres et en augmentant le nombre de fenêtres ouvrantes.
  • Apporter des améliorations des aménagements intérieurs
  • Equiper les salles et les plateformes de prises USB pour recharger des équipements nomades.
  • Améliorer l’information des voyageurs en implantant dans les rames des écrans affichant en complément des afficheurs actuels des plans de ligne dynamiques sur les plateformes, en adoptant des afficheurs frontaux extérieurs permettant d’afficher des messages plus détaillés, et en remplaçant l’intégralité des haut-parleurs par des haut-parleurs de dernière génération.

Île-de-France Mobilités lance la commande pour remplacer les anciennes rames du T1

Mode de transport à la fois performant et fiable, le tramway est particulièrement apprécié des Franciliens qui redécouvre ce mode en 1992 avec l’ouverture du T1 (à l’époque entre Saint-Denis et Bobigny). Les rames qui y circulent actuellement datent de cette époque et ne correspondent plus aux standards de confort attendu par les voyageurs. Dans le même esprit que le grand plan de rénovation et de remplacement de 700 trains et RER initié par Valérie Pécresse qui est en cours de déploiement, Île-de-France Mobilités a décidé de lancer dès maintenant la procédure afin de remplacer au plus tôt les rames existantes.

Afin d’anticiper les prolongements de la ligne et permettre d’améliorer l’offre Île-de-France Mobilités à décidé de lancer un appel d’offres de 115 rames permettant la mise en place d’un nouveau matériel sur toute la ligne y compris les prolongements à l’est et à l’ouest. La réalisation de cet appel d’offre sera confiée à la RATP dans le cadre de l’expression de besoin définie par Île-de-France Mobilités.

Les nouveaux tramways devront notamment être :

  • Accessibles aux personnes handicapées
  • Silencieux
  • Lumineux grâce à de large surface vitrée et un éclairage soigné
  • Équipes de vidéoprotection numériques
  • Équipes d’outils d’information voyageur visuelle (affichage dynamique) et sonores

Île-de-France Mobilités prépare la réorganisation du réseau de bus à Paris

Décidée par Île-de-France Mobilités en juin 2017 à la suite d’une grande consultation avec les utilisateurs, les associations et les élus, la réorganisation complète du réseau de bus Parisien, prévue pour avril 2019, se prépare depuis plusieurs mois. Cette réorganisation nécessaire pour s’adapter aux nouveaux lieux de vie de la capitale, est la plus profonde depuis 70 ans.

.

Points clés :

  • Île-de-France Mobilités financera plus de bus (100 bus supplémentaires) qui seront plus fréquents, y compris le week-end. Cela va nécessiter le recrutement de plus de 600 nouveaux chauffeurs de bus et la formation d’agents de maîtrise
  • Les modifications de tracé des lignes génèrent la création de près de 250 nouveaux arrêts
  • Un dispositif d’accompagnement lors de la mise en œuvre est prévu avec le renforcement des équipes en contact avec la clientèle, avant le changement et après la mise en place du nouveau service
  • L’aménagement de la voirie par la Ville de Paris, nécessaire à la restructuration du réseau de bus, se poursuit. Ces travaux qui devront être réalisés avant le printemps 2019 sont estimés à 3.2 millions d’euros et subventionnés à hauteur de 70% par Île-de-France Mobilités.

En bref

Les réseaux de bus de Versailles Grand Parc, Saint-Germain-en-Laye et Marne-la-Vallée restructurés en profondeur

Île-de-France Mobilités poursuit son programme ambitieux initié en 2016 de restructuration du réseau de bus francilien pour constituer un réseau régional équilibré et adapté aux enjeux de déplacements de chaque Francilien et faciliter ses conditions de transports au quotidien. Lors de son dernier Conseil d’administration, Île-de-France Mobilités a voté l’amélioration et le renfort de 63 lignes de bus de petite et grande couronne et de Noctilien pour un budget de 10,9 millions d’euros. Ces mesures concernent plus particulièrement les réseaux de grande couronne de Versailles Grand Parc, Saint-Germain-en-Laye et de Marne-la-Vallée.

.

Île-de-France Mobilités anticipe l’avenir et lance la construction d’un second quai pour la gare de Créteil-Pompadour

Île-de-France Mobilités a décidé de créer un second quai en gare de Créteil-Pompadour, aujourd’hui très fréquentée par les usagers de la ligne D du RER, afin de garantir aux voyageurs la desserte de la gare, même en cas de perturbations, et de préparer l’arrivée des nouvelles rames et des nouvelles correspondances.

 

Une information en temps réel sur le réseau de bus Centre Essonne

Île-de-France Mobilités poursuit ses efforts pour améliorer l’information voyageurs, notamment dans les bus de grande couronne. Ainsi, c’est au tour du réseau Centre Essonne (exploité par TICE) d’être équipé de matériel d’information voyageurs dynamique et en temps réel, qui permet d’améliorer les conditions de transports au quotidien.

 

Des gares et des stations plus propres

8,5 millions d’euros vont être investis entre 2018 et 2021, pour rendre les gares et stations plus propres et plus accueillantes pour les voyageurs. Outre l’installation d’une centaine de toilettes, les équipes nettoyage vont être renforcées ainsi que le traitement des odeurs. Chaque année, Île-de-France Mobilités investit 85 millions d’euros pour la propreté du réseau RATP et 75 millions d’euros pour le réseau SNCF.

 

.