Île-de-France Mobilités crée un service de location de vélos électriques

Poursuivant la Révolution des transports initiée par Valérie Pécresse, Île-de-France Mobilités annonce le développement d’un nouveau service de location longue durée de vélos à assistance électrique. L’idée est de favoriser la bascule des Franciliens vers le vélo, notamment lors des trajets domicile-travail, pour multiplier par 3 l’usage de ce mode de transport.

Le vélo à assistance électrique est l’outil idéal pour tous les allergiques aux vélos « classiques ». Il permet en effet d’aller sans effort sur des destinations de l’ordre de 9 km quelle que soit la topologie du trajet. Mais son essor est freiné par un coût d’achat élevé : entre 1500 et 2000€ pour un vélo robuste permettant tous les usages. Face aux 5 millions de vélos « classiques » souvent utilisés comme activité de loisirs, on ne compte que 80 000 à 100 000 vélos à assistance électrique en Île-de-France.

6 mois pour tester, 6 mois pour convaincre

Île-de-France Mobilités a donc décidé d’inventer un nouveau service de location de vélo à assistance électrique. Elle lancera dès cet été un appel d’offres afin de mettre à la disposition des Franciliens 20 000 vélos à assistance électrique pour une durée d’au moins 6 mois.

L’objectif est de proposer un système d’abonnement mensuel qui pourra être remboursé à 50% par l’employeur (dans le cadre des déplacements intermodaux). Le tarif de l’abonnement, qui reste à déterminer notamment en fonction des réponses apportées à l’appel d’offres par les industriels, se veut incitatif et abordable au plus grand nombre de profils de cyclistes.

Île-de-France Mobilités souhaite parvenir à un tarif de 40€ maximum par mois pour l’usager avant déduction du remboursement par l’employeur. L’adaptation d’un tarif pour les usagers non-salariés ne pouvant pas bénéficier de ce remboursement est également à l’étude.

Le service mettra à disposition des Franciliens un vélo de bonne qualité qu’ils pourront louer sous leur responsabilité. Il devrait être mis en place au premier semestre 2019.