Île-de-France Mobilités élargit le public pris en charge par les transports scolaires

Chaque année, Île-de-France Mobilités organise les transports de dizaines de milliers d’élèves et étudiants handicapés dans toute la Région. Valérie Pécresse, Présidente d’Île-de-France Mobilités, a souhaité étendre l’accès à cette forme de déplacement à davantage d’élèves.

Les transports scolaires adaptés permettent à plus de 10 000 Franciliens chaque année de se rendre dans leur établissement scolaire. Ce service spécifique, réalisé avec des véhicules de petite capacité et adaptés aux besoins des élèves, se fait de porte à porte en fonction des horaires des cours.

S’adapter à la scolarité de l’enfant

Île-de-France Mobilités a souhaité élargir la prise en charge à tous les étudiants dès la rentrée de septembre. Ainsi les élèves en alternance et tous ceux qui suivent une formation reconnue par l’Etat seront concernés. Désormais, l’ensemble des trajets des élèves et étudiants en alternance (apprentissage ou contrat de professionnalisation) sera pris en charge, y compris les trajets vers le lieu d’apprentissage, et non plus seulement les trajets vers l’établissement scolaire.

Les étudiants en écoles de commerce, école des beaux-arts, école de formation des avocats, certaines écoles d’ingénieurs, écoles de santé sont également concernés.

Simplifier l’accès au ramassage scolaire

45 000 élèves utilisent l’un des 880 circuits de ramassage scolaires mis en place par Île-de-France Mobilités. Une des conditions pour de bénéficier de ce service est d’être domicilié à 3 km ou plus de l’établissement scolaire. Une règle qui peut être une source de complication pour les familles habitant à la marge de ces 3 km.

Île-de-France Mobilités a décidé d’assouplir cette règle, en permettant à des élèves scolarisés dans un regroupement pédagogique intercommunal (RPI) ou dont le parcours piéton est insuffisant ou inexistant, de bénéficier d’un circuit spécial, même s’ils habitent à moins de 3 km de leur établissement.