Île-de-France Mobilités modifie et renforce 158 lignes de bus

Afin de mieux adapter l’offre de bus aux besoins des voyageurs, Île-de-France Mobilités a fait le choix de modifier et de renforcer 158 lignes franciliennes. Plusieurs réseaux font ainsi l’objet d’une refonte en profondeur, en commençant par les lignes de bus de la grande couronne. Des bus propres (électriques, à hydrogène ou au gaz naturel) vont également être déployés.

Les modifications et améliorations prévues pour les 158 lignes de bus

« Dans les prochaines semaines nous allons améliorer le voyage quotidien de milliers de Franciliens. C’est essentiellement en grande couronne que les premières améliorations du plan bus  vont prendre forme car c’est là où il y a urgence, et où le bus est bien souvent la seule offre de transport en commun accessible. »

Valérie Pécresse, Présidente d’Ile-de-France Mobilités

Ce projet de 35 Millions d’euros annuels financé par Île-de-France Mobilités permet les améliorations suivantes :

 

  • Le renfort d’offre aux heures de pointe afin d’améliorer les conditions de confort des voyageurs,
  • Le renfort aux heures creuses en semaine et le week-end afin de mieux répondre aux besoins pendant ces périodes,
  • La création de services en soirée,
  • L’adaptation d’itinéraires, de fréquences et d’amplitudes pour la desserte de nouveaux quartiers, de services publics, des zones d’activités ou de loisirs,
  • La poursuite du déploiement du plan Noctilien avec le renfort de 5 lignes du réseau de nuit.

Transition énergétique accélérée en grande couronne

En plus de l’amélioration des lignes de bus en grande couronne, le réseau d’Argenteuil accueillera 8 véhicules électriques. Après la ligne 341 (Porte de Clignancourt – Charles-de-Gaulle Etoile) ce sera la seconde ligne entièrement équipée de véhicules électriques. Dans les prochains mois, un projet électrique verra le jour sur le réseau saint quentinnois et un projet GTL (gas to liquid) est également en cours de finalisation sur le bassin chellois.

La ligne Massy-Saclay, elle, sera enrichie de 5 bus GNV (gaz naturel des villes).

Enfin, Île-de-France Mobilités, en partenariat avec la SAVAC et l’agglomération Versailles Grand Parc va aussi sur 7 ans deux bus hydrogène. Compte tenu des délais de fabrication (18 mois), l’expérimentation pourra débuter dès le 1er semestre 2019.

transition energetique bus ile de france