L’expérimentation des navettes autonomes en Île-de-France se poursuit à Vincennes

Après des débuts d’expérimentation très prometteurs aux alentours de la Gare de Lyon et de la Gare d’Austerlitz, puis à La Défense, la région Île-de-France a décidé de poursuivre le déploiement de ces navettes autonomes à Vincennes. Deux nouveaux véhicules ont été inaugurés le vendredi 17 novembre 2017 par Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France et d’Île-de-France Mobilités, Catherine Guillouard, Présidente-directrice général de la RATP et Anne Hidalgo, Maire de Paris.

Un premier bilan très encourageant à La Défense

En début d’année, des navettes autonomes parcouraient le pont Charles-de-Gaulle entre les gares d’Austerlitz et de Lyon. Résultat : plus de 30 000 voyageurs attirés par cette nouvelle technologie en l’espace de deux mois. Un succès qui a poussé Île-de-France Mobilités à expérimenter toujours plus ce nouveau type de transport.

Le 29 juin 2017 étaient donc inaugurées des navettes autonomes sur le parvis de La Défense, et ce pour une durée de test de 6 mois, jusqu’au 31 décembre 2017. Le lieu est en effet idéal pour expérimenter les trois véhicules autonomes du fait du nombre important de piétons sur place et des longues distances pouvant séparer les bureaux des transports en commun. Et tout comme la première expérimentation début 2017, le bilan de ces 4 premiers mois est très bon, avec près de 35 000 voyageurs ayant sauté à bord des navettes et qui ont pu être transportés gratuitement sur 3 circuits différents.

Mais encore plus important, la satisfaction des clients est totale. 97% des utilisateurs ont été très contents de leur trajet et 89% des voyageurs auraient l’intention de la réutiliser. Ces très bons retours ont même encouragé Île-de-France Mobilités à continuer l’expérimentation pour 6 mois supplémentaires. Une poursuite des tests qui verrait alors les navettes circuler en autonomie totale, c’est-à-dire dépourvues d’agent d’accueil comme c’était le cas jusqu’à maintenant : une première mondiale ! « Ça fonctionne et ça plaît. Même ceux qui n’utilisent pas la navette ne sont pas gênés par ses passages. Ce type de véhicule peut répondre à la question du premier ou du dernier kilomètre », précise Stéphane Beaudet, Vice-président d’Île-de-France Mobilités et de la région Île-de-France.

Vincennes, la prochaine étape des navettes autonomes

Avec un tel succès, pas étonnant qu’Île-de-France Mobilités veuille aller plus loin. La RATP, Île-de-France Mobilités et la Ville de Paris ont donc décidé d’expérimenter de nouvelles navettes autonomes à l’Est de la capitale, entre la station de métro Château de Vincennes (ligne 1) et le Parc Floral (Bois de Vincennes). Deux véhicules sans chauffeur mais avec agent d’accueil circuleront dès le vendredi 17 novembre 2017, et ce pour une durée de 6 mois du vendredi au dimanche.

Selon Stéphane Beaudet, il s’agit « d’une expérimentation qui préfigure une vraie ligne de bus ».

L’enjeu des navettes autonomes en Île-de-France

Ce type de véhicule innovant est l’une des grandes priorités de développement d’Île-de-France Mobilités et est considéré comme le futur de la mobilité au sein d’une région qui couvre à la fois des zones d’habitation et d’emploi denses et des zones plus rurales sur la Grande Couronne. En enrichissant la liste de ses modes de transport avec les navettes autonomes, Île-de-France Mobilités sera capable d’adapter son offre selon l’environnement et de proposer des solutions de mobilité dans les zones où le besoin est identifié. Ces véhicules pourront ainsi résoudre le problème du dernier kilomètre, en permettant d’aller là où les autres transports ne peuvent passer.

D’ailleurs, d’autres expérimentations devraient arriver dans les prochaines semaines avec deux nouvelles navettes autonomes qui devraient être installées sur le site du CEA Paris-Saclay, tandis que certains tests seraient en cours de réflexion sur la Grande Couronne au niveau des campus universitaires ou des centres hospitaliers.