Lucie Aubrac et Barbara seront les noms des prochaines stations de la ligne 4 du métro

Publié le 20 juin 2018

Les Franciliens ont fait le choix de deux noms de grandes personnalités féminines pour les futures stations de métro du prolongement vers le sud de la ligne 4 : Barbara et Lucie Aubrac.
Menée durant un mois, cette consultation sur internet souhaitée par Valérie Pécresse, Présidente la Région Île-de-France et d’Île-de-France Mobilités s’est terminée dimanche dernier. Les Franciliens ont été près de 30 000 à voter en ligne pour choisir le nom de leurs futures stations.

Lucie Aubrac et Barbara seront les noms des prochaines stations de la ligne 4 du métro

Après avoir donné la possibilité aux Franciliens de voter sur le choix du design des futurs intérieurs des matériels roulants, Île-de-France Mobilités a souhaité poursuivre cette démarche participative en permettant aux Franciliens de voter afin de choisir le nom des deux nouvelles stations du prolongement de la ligne 4 du métro situées sur les communes de Montrouge et Bagneux. Les votes ont été possibles pendant un mois sur le site internet expliquant les travaux de la modernisation et de l’extension de cette ligne.

Pour chaque station, trois propositions choisies en collaboration avec les villes de Bagneux et Montrouge et la RATP ont été soumises au vote, en référence à des éléments géographiques ou bien à des personnalités emblématiques pour chaque commune.

La station située à Bagneux, terminus de la ligne, devait obligatoirement comporter le nom de la ville. Les propositions étaient « Bagneux – Champ des Oiseaux », « Bagneux – Nina Simone » et « Bagneux – Lucie Aubrac ». C’est le nom de la grande résistante de la seconde guerre mondiale, Lucie Aubrac, qui a été plébiscité. Toujours restée militante, elle a participé à la création du Mouvement de la Paix et s’engageant pour Amnesty International après la guerre.

Pour Montrouge, les propositions étaient « Fort de Montrouge », « Coluche », et « Barbara » et c’est le nom de la chanteuse Barbara, qui repose au cimetière parisien de Bagneux accessible par la sortie sud de la station, qui a recueilli le plus de votes. Auteur-compositrice-interprète, Barbara révèle ses dons pour la musique très jeune. Ses créations sont des références du répertoire français.
En tant qu’autorité organisatrice des mobilités durables en Île-de-France, Île-de-France Mobilités détient la responsabilité du choix des noms des gares et stations en Île-de-France, pour l’ensemble des projets de nouvelles lignes ou de prolongement de lignes existantes.

Valérie Pécresse, Présidente la Région Île-de-France et d’Île-de-France Mobilités : « J’ai voulu soumettre aux votes des Franciliens les noms de leurs prochaines stations de métro sur l’extension de la ligne 4. Le vote a été franc et massif pour deux grandes figures féminines françaises originaires de l’Île-de-France et très aimées des Franciliens : Barbara pour la station située à Montrouge et Lucie Aubrac pour celle de Bagneux. Ceci intervient après avoir associé Simone Veil à la station Europe il y a quelques semaines. Il est naturel que les stations de métro continuent de se féminiser progressivement en mémoire de ces femmes qui ont marqué les Franciliens et leur histoire. »

Marie-Hélène Amiable, Maire de Bagneux : « Bagneux avance avec ses habitants. C’est donc tout naturellement, que j’ai proposé avec Île-de-France Mobilités de les associer au choix du nom de leur station de métro. Je me réjouis qu’un nom de femme soit choisi. Et, d’autant plus, qu’il s’agit avec Lucie Aubrac de rendre hommage aux femmes résistantes, pacifistes et combattantes de la liberté. Avec ce nom, Bagneux affirme que « Résister se conjugue au présent ». »