Travaux RN 118 : annonce des premières mesures pour accompagner les Franciliens

Publié le 8 janvier 2019

Le 20 décembre dernier, une voie de circulation sur la RN118 dans le sens Saclay-Paris au niveau de Sèvres a dû être fermée en urgence par la Direction des routes du Ministère des transports compte-tenu de l’état critique de deux murs de soutènement. Face à cette situation, Île-de-France Mobilités met en place une première série de mesures, comme le renfort des transports en commun ou le financement du covoiturage, visant à limiter la congestion créée sur cet axe structurant emprunté quotidiennement par plus de 100 000 automobilistes.

Pour anticiper les difficultés liées à cette fermeture, trois premières mesures concrètes sur les transports en commun vont être mises en place :

  • Renfort du Tram 6 : Île-de-France Mobilités demande à la RATP de mobiliser deux rames de réserve afin de répondre au besoin de transport supplémentaire sur le tramway T6, notamment pour renforcer la fréquence d’un tram toutes les 4min aux heures de pointe et pour prolonger cette heure de pointe en matinée et en soirée d’au moins 1h30,
  • Renfort du réseau de bus : une cellule de crise sera mise en place à Île-de-France Mobilités pour assurer un suivi très fin de l’évolution du trafic du réseau de bus du secteur et renforcer au besoin l’offre de rabattement vers les gares des RER B et RER C, des lignes N et U du Transilien, notamment sur le réseau Phébus et sur les lignes de bus de la RATP sur ce secteur,
  • Gratuité du covoiturage : le covoiturage sera financé par Île-de-France Mobilités qui paiera la part de l’usager pendant toute la période de fermeture dans les départements concernés (Yvelines, Essonne et Hauts-de-Seine) avec les 8 plateformes partenaires (Blablalines, Clem’, Covoit’ici, IDVROOM, Karos, Klaxit, Ouihop, Roulez Malin).

Renfort du Tram 6 et du réseau de bus, gratuité du covoiturage, voici les premières mesures annoncées pour limiter la congestion sur la RN118

D’autres mesures sont à l’étude avec les villes concernées comme la mise en place de parking relais.

Valérie Pécresse, appelle également les entreprises à encourager le télétravail, le décalage des horaires de pointe, ou l’utilisation d’espaces de coworking, qui participent de l’amélioration de la qualité de vie des Franciliens et doivent aussi constituer des solutions à l’avenir pour limiter la congestion dans les transports.

Comment profiter de la gratuité du covoiturage ?

  • Pour les conducteurs : télécharger et s’inscrire sans attendre sur une des 8 plateformes de covoiturage partenaires du dispositif afin de proposer de partager son véhicule, chaque trajet sera remboursé. C’est un geste de solidarité et un gain de pouvoir d’achat
  • Pour les voyageurs : télécharger dès maintenant l’application Vianavigo (App Store – Google Play) ou rendez-vous sur le site internet Vianavigo pour trouver la liste des trajets de covoiturage correspondant au besoin dans la zone concernée. Le résultat précise l’opérateur de covoiturage, le lieu de prise en charge, les horaires de départ et le temps de parcours. Une fois le choix fait, Vianavigo redirige vers le site du partenaire concerné qui finalise la réservation et la mise en relation avec le conducteur. Rien à débourser !

Île-de-France Mobilités met en place la gratuité du covoiturage dans les départements du 78, 91 et 92

 

Plus d’informations : lire le communiqué de presse

Personnaliser les cookies

Nous avons recours à l'utilisation de traceurs statistiques afin de suivre et d’améliorer la qualité du site. Conformément à la règlementation en vigueur, ces données récoltées sont anonymisées. Vous pouvez accepter ou personnaliser l'utilisation de ces traceurs. Vos données personnelles