Comment Île-de-France Mobilités prépare les transports pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 ?

Publié le

Lecture 6 min

Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 se rapprochent à grands pas. Pour réussir à accueillir cet événement d'envergure mondiale tout en permettant à chacun de se déplacer - visiteurs comme Franciliens-, Île-de-France Mobilités a conçu un dispositif de transports ambitieux. Découvrez les mesures prévues pour garantir des déplacements fluides et sécurisés tout au long des Jeux de Paris 2024.

Paris 2024 / Florian Hulleu
Paris 2024 / Florian Hulleu

Les chiffres fous des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024

Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 ce sont :

  • 25 sites à desservir (13 dans Paris et 12 en Petite et Grande Couronne) pour les Jeux Olympiques et 17 sites (dont 10 dans Paris et 7 en Petite Couronne) pour les Jeux Paralympiques.
  • 50 sessions par jour pour les Jeux Olympiques (767 sessions au total dont les 2 cérémonies) et 18 sessions sportives par jour pour les Jeux Paralympiques (261 sessions au total dont les 2 cérémonies).
  • Jusqu'à 500 000 spectateurs par jour (300 000 pour les Jeux Paralympiques)
  • Jusqu'à 300 000 spectateurs par jour attendus pour les Jeux Paralympiques, qui se dérouleront pendant la période de la rentrée scolaire.

L'objectif du Comité d'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 et d'Île-de-France Mobilités est clair : permettre à 100 % des spectateurs de rejoindre les sites olympiques et paralympiques en transport en commun.

Un plan de transport sur-mesure

Horaires, arrêts desservis, fréquence des dessertes, lignes concernées : un plan de transport, c'est tout ce qui définit la façon dont sera desservi un lieu ou un événement.

En temps normal, les plans de transports en Île-de-France sont construits à partir d'un héritage, celui de l'expérience qu'apporte des décennies de gestion du réseau. Une expérience qui permet d'anticiper les grands mouvements de voyageurs, les lignes les plus empruntées ou encore les pics d'affluence en fonction de l'heure de la journée. Mais avec les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, tout change.

La simple expérience du réseau ne suffit pas. Pour construire le plan de transports il a fallu intégrer de nouvelles données et les adapter à la réalité du réseau :

  • Les jauges d'accueil des différents sites olympiques et paralympiques,
  • Le calendrier des sessions sportives,
  • Les hypothèses basées sur l'organisation des Jeux dans les autres villes les années précédentes.

Tout est inédit, et le plan de transport avec ! "C'est une gestion humaine précise, pas le travail d'un algorithme. Nous concevons tous les scénarios et les plans pour chaque événement nous-mêmes." explique Laurence Debrincat, Directrice des Études et Jeux Olympiques et Paralympiques.

C'est très différent de ce qu'on a l'habitude de faire. Il y a tout à inventer !
Laurence Debrincat

Comment vont s'articuler les déplacements des visiteurs et des Franciliens pendant les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 ?

Durant toute la période des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, Île-de-France Mobilités organisera les transports vers les sites olympiques et paralympiques en Île-de-France en transport en commun en impactant, au minimum, les trajets quotidiens des Franciliens. Un objectif pour lequel différentes mesures vont être mises en place :

  • Transport Public Paris 2024, création d'une application mobile pour faciliter les déplacements des spectateurs : cette application, disponible au téléchargement en avril 2024, proposera un calculateur d'itinéraires adapté aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 avec les plans d'accès aux différents sites, pour faire gagner du temps aux spectateurs en gare.
  • À chaque événement sa stratégie de mobilité : Île-de-France Mobilités organise un plan de transports précis, avec des itinéraires adaptés à l'événement (et des itinéraires alternatifs en cas d'incidents) pour chaque session sportive,
  • Une offre de transport renforcée de 15 % et concentrée dans le cœur d'agglomération : pour anticiper l’augmentation du flux de passagers sur les différentes lignes,
  • Mise en place de navettes bus “point à point” pour les spectateurs :
    400 bus articulés seront déployés sur tous les sites olympiques et paralympiques en Grande couronne et à Paris Ouest (Roland Garros et Parc des Princes) pourles spectateurs.
  • Favoriser une mobilité adaptée : déploiement de campagnes d'information à destination des visiteurs et des Franciliens pour les diriger vers des itinéraires adaptés à l'événement et favoriser des comportements utiles (vélo, covoiturage et télétravail),
  • Information des voyageurs : 5 000 agents seront présents, y compris les équipes habituelles, dans les gares et stations pour l'information des spectateurs. Une signalétique spéciale sera par ailleurs installée dans les transports en commun pour orienter les voyageurs vers les bons itinéraires.

Quelles lignes seront le plus impactées durant les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 ?

 Les lignes de métro 8, 9, 10, 12, 13 et 14,les trains J (branche Argenteuil), L, N, P et U, le tramway T3 et les RER B, C et D seront les plus sollicités.

Pourquoi ? Ils permettent la desserte d'une majorité des sites olympiques et paralympiques.

Nous encouragerons les voyageurs à chercher leur ligne peut-être un peu plus loin qu'à leur habitude, à marcher un peu plus ou faire un bout de trajet à vélo, lorsque c'est possible.
Laurence Debrincat.
Paris 2024 / Florian Hulleu
Paris 2024 / Florian Hulleu

Des navettes dédiées aux personnes en fauteuil roulant

Pour faciliter le déplacement vers les sites olympiques et paralympiques, des navettes seront disponibles sur réservation, en partant des gares parisiennes (Gare de Lyon, Gare d'Austerlitz, Gare Montparnasse, Gare Saint-Lazare, Gare du Nord, Gare de l'Est, Rosa Parks sur le RER E), pour les spectateurs ayant acheté une place sur un site de Paris 2024 réservée pour les personnes en fauteuil roulant.

En effet, si beaucoup de lignes sont accessibles en Île-de-France, il reste inconfortable pour une personne en fauteuil roulant de circuler dans des transports soumis à une forte affluence avec un accès difficiles aux places réservées.

Quels seront les dispositifs de sécurité mis en place dans les transports en commun pendant Paris 2024 par Île-de-France Mobilités ?

Île-de-France Mobilités mène une politique de sûreté pour améliorer la sécurité des voyageurs sur les lignes au quotidien, et bien sûr, durant la période des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 aux côtés des forces de l'ordre.

Présence humaine pour la sûreté dans les transports en commun

  • 3 000 agents de prévention et de sureté sont présents sur le réseau d'Île-de-France Mobilités. Sur les quais, dans les gares, en stations et dans les matériels roulants : des patrouilles du GPSR* (RATP), de la Suge** (SNCF) mais aussi des équipes de sécurité privée et de médiateurs, assurent au quotidien la sûreté des usagers. Ces équipes agissent en complément des forces de la police et de la gendarmerie nationales et seront mobilités pour les Jeux de Paris 2024.
  • Des brigades de cyno-détection (détection d'explosifs) sont également déployés sur le réseau francilien pour intervenir sur les objets délaissés. Elles seront mobilisées Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 et travailleront main dans la main avec les forces de l'ordre.
  • Le dispositif de sécurisation du réseau d'Île-de-France Mobilités est planifié et coordonné sous l’autorité de la préfecture de police en charge de la sécurisation de l’évènement et de la sécurité dans les transports en commun, notamment par le biais du Centre de coordination opérationnelle de sécurité (CCOS), cofinancé par Île-de-France Mobilités.

Ce sont ainsi plus de 200 millions d'euros qui ont été consacrés par Île-de-France Mobilités à la présence humaine pour la sûreté dans les transports en 2022.

Vidéoprotection dans les transports en commun et dans les gares

  • Au-delà de la présence humaine, ce sont plus de 80 000 caméras de vidéoprotection qui sont déployées sur l'ensemble du réseau et 10 millions d'euros qui vont être investis pour améliorer et augmenter la surveillance des principales gares de desserte des sites olympiques.

Un service de propreté augmenté

Dans le but de garantir un niveau de propreté optimal pour tous les voyageurs, en gare comme en station, le nombre d'agents de sécurité sera augmenté. Ils seront présents 7 jours/7 avec des prestations multipliées par trois, en moyenne.

Quels sont les sites olympiques et paralympiques en Île-de-France ?

Si des sites de compétition sont situés dans plusieurs territoires français (Tahiti, Nice, Marseille, Bordeaux, etc), une grande majorité se trouvent en Île-de-France, terre d’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Découvrez la liste de ces lieux :  

Paris : 

  • Arena Champ de Mars
  • Arena Porte de la Chapelle 
  • Arena Bercy
  • Grand Palais
  • Hôtel de Ville 
  • Stade de la Concorde
  • Invalides
  • Pont Alexandre III
  • Pont d’Iéna
  • Stade Tour Eiffel
  • Parc des Princes
  • Stade Roland Garros
  • Arena Paris Sud 1
  • Arena Paris sud 6
  • Arena Paris Sud 4
Carte des sites olympiques de Paris 2024  - Paris2024
Carte des sites olympiques de Paris 2024 - Paris2024

Ailleurs en Île-de-France : 

  • Stade de France (93)
  • Arena Paris Nord (93)
  • Site d’escalade du Bourget (93)
  • Centre Aquatique (93)
  • Stade Yves-du-Manoir (92)
  • Paris La Défense Arena (92)
  • Château de Versailles (78)
  • Colline d’Élancourt (78)
  • Vélodrome National de Saint-Quentin-en-Yvelines (78)
  • Stade BMX de Saint-Quentin-en-Yvelines (78)
  • Golf National (78)
  • Stade nautique de Vaires-sur-Marne (77)
Carte des sites paralympiques de Paris 2024   - Paris2024
Carte des sites paralympiques de Paris 2024 - Paris2024

*Groupe de Protection et de Sécurité des Réseaux

**Surveillance Générale