Navigo, une carte sécurisée

Avec près de 2,5 milliards d’euros de ventes effectuées sur carte Navigo en 2015, cette carte est le maillon essentiel permettant la circulation de millions de voyageurs en toute facilité et la distribution des forfaits de transports nécessaires au financement des transports publiques en Île-de-France.

Afin de garantir le bon fonctionnement des cartes en tout point du réseau de transport et de se prémunir contre tout risque de contrefaçon, le développement de la billettique Navigo s’appuie sur trois grands principes, fondés sur des normes internationales ou des standards :

  • Un protocole de communication radio sans contact, qui définit le signal radio et la transmission par induction à haute fréquence. Ce protocole permet de faire communiquer les cartes Navigo avec les terminaux de manière rapide (moins de 250 ms) et sans avoir besoin d’alimenter la carte en énergie. Le Référentiel Commun Télébillettique de l’Île-de-France (RCTIF) garantit que les cartes Navigo puissent communiquer avec tous les terminaux, quel que soit l’opérateur de transport.
  • Une structure de données unique dans la carte, sur la base de la norme internationale EN 1545, qui définit la codification des éléments de données utilisés pour le transport public (comme les 3 derniers événements de validation, les contrats de transport, etc). Un dictionnaire unique spécifie toutes les données échangées et l’endroit ou elles se trouvent sur la carte.
  • Une gestion de la sécurité qui s’appuie sur la technologie Calypso largement utilisée en France et dans le monde. La contrefaçon des cartes Navigo demanderait des moyens considérables et n’a pas été rencontrée à ce jour. Le système Navigo intègre également une sécurité a posteriori. Les numéros de série des cartes qui entrent sur le réseau francilien sont remontés dans le SYDEF (Système de détection de la Fraude) pour vérifier que ces cartes ont bien été distribuées par un canal autorisé.

En 2014, la carte Navigo a changé de visuel avec un nouveau visuel signé Philippe Stark. Cette transformation s’est accompagnée d’un changement dans la norme de radio fréquence afin de rendre les nouvelles cartes totalement conformes à la norme internationale 14443 ISO-B en vigueur. Grace à cette évolution de nouveaux services deviendront accessibles au public : par exemple une carte pourra communiquer avec un Smartphone NFC que ce soit pour consulter son contenu ou la recharger avec un nouveau forfait.