Usages et usagers des titres de transport

Combien d’usagers pour quels titres ?

En 2016, sur un mois de « plein trafic » (n’incluant pas de période de vacances scolaires), les volumes des utilisateurs des différents titres de transport sont les suivants :

Titre de transport
Nombre de « circulants » (1)
Nombre de bénéficiaires
Navigo
2 629 000 (2)
Imagine R
872 000 (3)
Navigo Solidarité
196 000 circulant avec un forfait (4)
307 000 (7)
Navigo Gratuité
285 000 (5)
345 000 (7)
Améthyste
267 000 (5)
302 000
Tickets t+ et Billets Origine-Destination
2 929 000 (6)

(1) On entend par « circulant » la personne qui se déplace effectivement par les transports en commun avec le titre concerné. Une partie des bénéficiaires des titres (Améthyste ou des forfaits Navigo Gratuité en particulier) peuvent ne pas se déplacer au cours d’un mois. Deux cas sont possibles pour les bénéficiaires de la Réduction Solidarité Transport qui ne circulent pas avec un forfait Navigo Solidarité : soit ils ne se sont pas déplacés, soit ils ont voyagé avec des tickets et billets à demi tarif.

(2) Source : SIDV, novembre 2016. Dont 1 066 000 Navigo Annuel, 1 299 000 Navigo Mois, 270 000 Navigo Semaine (l’usager a pu utiliser plusieurs forfaits semaine au cours du mois). L’addition de ces 3 nombres est supérieur au nombre de « circulants » Navigo car certaines personnes pouvaient avoir en début de mois un Navigo semaine encore valable, puis un Navigo mois.

(3) Source : SIDV, novembre 2016. Dont 427 000 Imagine R Scolaire et 445 000 Imagine R Étudiant.

(4) Source : SIDV, novembre 2016. Dont 177 000 forfaits Navigo Solidarité mois et 20 000 forfaits Navigo Solidarité semaine. Les bénéficiaires de la Réduction Solidarité Transport voyageant avec des tickets ou billets à demi-tarif sont comptés dans la ligne « Tickets et billets ».

(5) Source : SIDV, novembre 2016.

(6) Estimation établie à partir des résultats de l’enquête menée en 2015 et redressée des effets du tarif unique. Chaque mois, 2,9 millions de Franciliens circulent avec des tickets ou billets y compris des utilisateurs de forfaits se déplaçant tout ou partie hors des zones de validité de leur forfait. On ne compte pas les voyageurs non franciliens, qui consomment de l’ordre de 17% des tickets et billets vendus.

(7) Source : tableau de bord de l’Agence Solidarité Transport, novembre 2016


Le volume des utilisateurs des différents titres sur un mois est une photographie figée. Le nombre de personnes qui utilisent au moins occasionnellement un titre est supérieur à ce que l’on observe sur un mois. Par exemple, tel n’a pas utilisé de Navigo sur le mois de février mais le fera au mois de mars et tel autre est dans la situation inverse : pour les abonnements, ce comportement de consommation irrégulière peut notamment être le fait de personnes travaillant par intérim ou ayant des lieux de travail variables (consultants, artisans …). C’est a fortiori le cas pour les tickets et billets utilisés par des voyageurs très occasionnels.

Ainsi, le nombre de Franciliens utilisant parfois un forfait Navigo Mois ou Semaine doit être de l’ordre de 1,5 à 2 millions. Et le nombre de Franciliens se déplaçant parfois avec un ticket ou un billet est de l’ordre de 5 à 6 millions.

Comme le souligne le tableau ci-dessous, le public des utilisateurs de tickets est hétérogène, mêlant voyageurs très réguliers qui consomment près de la moitié des titres vendus et voyageurs occasionnels, voire très occasionnels. Le public utilisateur de billets Origine-Destination est quant à lui majoritairement un public d’occasionnels.

Tickets t+ et TAB Billets Origine-Destination
Fréquence d’usage sur 4 semaines Répartition des usagers franciliens sur 4 semaines Répartition des unités vendues Répartition des usagers franciliens sur 4 semaines Répartition des unités vendues
3 jours par semaine ou plus
16%
46%
2%
11%
1 à 2 jours par semaine
35%
40%
24%
48%
Moins d’1 jour par semaine
49%
15%
74%
41%
Total Franciliens
100%
100%
100%
100%

Les tickets sont le plus généralement achetés en carnet, ce qui se comprend par la multiplicité des possibilités d’usage puisqu’ils sont valables sur le métro, le RER dans Paris, le bus, et le tram. Les billets banlieue sont, quant à eux, majoritairement achetés à l’unité : l’usage de billets en carnet concerne surtout des personnes empruntant un parcours de manière répétée.

Répartition des ventes de tickets et billets en nombre d’unités en 2016
Tickets t+ et TAB
Billets Origine-Destination
Unité plein tarif (et TAB)
20%
53%
Carnet plein tarif
67%
30%
Unité demi-tarif (*)
10%
Carnet demi-tarif (*)
13%
7%
TOTAL
100%
100%

* Ont droit au demi-tarif : les enfants de moins de 10 ans, les familles nombreuses, les bénéficiaires de la réduction solidarité Transport, les aveugles civils franciliens, certains invalides militaires.

Part des titres aux recettes et au trafic

En 2016, Navigo et Imagine R contribuent aux recettes à hauteur de 63%. Les tickets et billets, moins subventionnés que les autres titres, représentent un peu plus du quart des recettes tarifaires.

Nombre de titres vendus (ou de mensualités pour les forfaits annuels)
Recettes 2016 (en M€ TTC)
Prix moyen (en €)
Navigo Annuel
11 530 000
817,6 23,2% 70,90
Navigo Mois
13 922 000
987,0 28,0% 70,90
Navigo Semaine
5 491 000
118,5 3,4% 21,60
Navigo Solidarité Mois
2 364 000
41,89 1,2% 17,70
Navigo Solidarité Semaine
568 000
3,0 0,1% 5,40
Navigo Gratuité
4 356 000
0 0% 0
Imagine R Scolaire
4 580 000
139,0 3,9% 30,40
Imagine R Etudiant
4 881 000
148,2 4,2% 30,40
Titres scolaires
9,3 0,3%
Gamme Améthyste*
3 646 000
128,0 3,6% 35,10
Mobilis
3 876 000
43,0 1,2% 11,10
Ticket Jeunes Week-end
1 681 000
9,1 0,3% 5,40
Paris Visite
1 905 000
45,8 1,3% 24,00
Tickets, dont :
424 161 000
609,6 17,3% 1,40
Ticket d’accès à bord (TAB) 23 427 000 47,9 1,4% 2,00
t+ unité 68 767 000 126,6 3,6% 1,80
t+ extrait de carnet plein tarif 278 241 000 396,8 11,3% 1,40
t+ extrait de carnet demi tarif 53 725 000 38,3 1,1% 0,70
Billets Origine-Destination, dont :
97 019 000
377,7 10,7% 3,90
Billets Paris-banlieue 77 029 000 309,8 8,8% 4,00
Billets banlieue-banlieue 19 990 000 68,0 1,9% 3,40
Divers 48,7 1,4%
TOTAL GÉNÉRAL 3 526,3 100%

* Emeraude, Améthyste Gratuité, Améthyste 1/2 tarif, Rubis, forfaits Améthyste.
** Carte circulation Police, Orlybus, Roissybus, Orlyval, etc.
*** Navigo Annuel, Imagine R, gamme Améthyste.

Le tableau ci-dessous indique la part prise au trafic en transports collectifs par chaque catégorie de titres en 2012. Navigo et Imagine R représentaient 2/3 du trafic, les billets et tickets un peu moins de 20%.

Titre de transport
Trafic annuel (millions de km.voyageurs)
Part du trafic
Navigo
14 604
52%
Imagine R
4 174
14,9%
Améthyste
550
2%
Réduction Solidarité Transport (RST)
1 873
6,5%
Forfaits Navigo Gratuité
884
3,1%
Tickets t+ et billets Origine-Destination
4 936
17,6%
Autres
1 092
3,9%

Qui utilise quel titre ?

Le taux de pénétration d’un titre dans une population est le ratio entre le nombre d’utilisateurs de ce titre appartenant à cette population et l’effectif total de la population. Il faut par exemple comprendre, dans le tableau ci-dessous, que parmi les Franciliens au chômage sur un mois donné, 30 % se déplacent avec un ticket au moins une fois dans le mois.

La plus forte probabilité d’utiliser un Navigo se rencontre chez les employés (41%), les cadres (43,5%) et les professions intermédiaires (38%). Les chômeurs ont une propension notable à utiliser des tickets et des billets : leur mobilité est plus irrégulière que celle d’un salarié et un Navigo n’est pas forcément « rentabilisable » pour eux. Les inactifs et retraités ont une probabilité assez élevée (33%) de se déplacer avec un ticket : ils ont, comme les chômeurs, une mobilité irrégulière généralement limitée à un périmètre local (donc un usage limité du train).

Taux de pénétration selon la catégorie socioprofessionnelle (CSP)(Sources : EGT 2010 et Enquête Titres courts 2015)
CSP Navigo Tickets t+ (utilisateurs sur 1 mois) Billets Origine-Destination (utilisateurs sur 1 mois)
Agriculteurs, artisans, commerçants, chefs d’entreprise 13% 26% 20%
Professions libérales, cadres supérieurs 43,5% 25% 17%
Professions intermédiaires 38% 22% 14%
Employés 41% 17% 12%
Ouvriers 29% 15% 10%
Chômeurs 22% 30% 21%
Élèves, étudiants de plus de 15 ans 9% 13% 7%
Retraités, inactifs 6% 33% 18%
Ensemble de la population de plus de 4 ans 22,5% 23% 14%

Comportements de mobilité

Les comportements de mobilité (nombre de déplacements, modes empruntés, motifs, etc.) diffèrent selon les titres utilisés.

Volume de déplacements

JPEG - 62.5 ko
Répartition des voyageurs circulants selon leur nombre de déplacements par semaine (janvier 2014)

La distribution du nombre de déplacements par semaine est une « courbe en cloche » pour les forfaits Navigo, les forfaits Imagine R et les forfaits Solidarité Transport mais avec des différences.

  • Pour Navigo, la « cloche » est plus accentuée ce qui est la marque d’une forte concentration des abonnés sur un nombre de 10 déplacements par semaine, très typique des déplacements domicile-travail d’un salarié à plein temps
  • Pour Imagine R, la « cloche » est aussi centrée sur 10 déplacements par semaine mais plus aplatie, ce qui témoigne d’une plus grande variabilité des pratiques de mobilité : certains jeunes ne vont peut-être pas en cours 5 jours par semaine ou pas toujours par les TC, certains autres utilisent fréquemment les TC pour des activités de loisir
  • Pour les forfaits Solidarité Transport, la « cloche » est encore plus aplatie et décalée vers la droite ce qui signifie une mobilité moyenne plus élevée et plus diverse dans ses pratiques. Une explication possible est que ces personnes sont plutôt moins motorisées que les utilisateurs de Navigo et utilisent donc les TC pour les trajets domicile-travail mais aussi pour divers autres motifs (courses, formalités, loisirs…).

La courbe descendante de la distribution du nombre de déplacements par semaine pour les forfaits Gratuité Transport et Améthyste témoigne d’une part assez importante dans ces publics de personnes ayant une mobilité d’usagers occasionnels des TC.

Distribution annuelle des déplacements

JPEG - 91.6 ko
Evolution sur 2013 du nombre de déplacements par semaine rapporté au nombre moyen de déplacements sur une semaine de plein trafic
La distribution des déplacements sur la totalité d’une année met également en lumière les différences de comportement entre les utilisateurs des différents titres. La mobilité Imagine R, assez logiquement, est la plus sensible à la saisonnalité avec des forts contrastes entre périodes de vacances et périodes hors vacances.

A l’inverse la mobilité des forfaits Gratuité Transport et Solidarité Transport est moins sensible à la saisonnalité que la mobilité Navigo. Deux types d’explication peuvent être avancés : d’une part, les publics défavorisés partent moins en vacances ; d’autre part, ils utilisent les TC pour d’autres motifs que les trajets domicile-travail (et donc continuent d’utiliser les TC s’ils sont en vacances et demeurent dans la région).

Modes empruntés

Répartition des déplacements selon les modes empruntés(source : données de validation – mars 2014)
Métro Bus/tram Train-rer Bus/tram + Train-rer Métro + Train-rer Métro + Bus/tram Métro + Bus/tram + Train-rer
Imagine R
32%
33%
11%
8%
9%
5%
3%
Navigo
36%
18%
12%
8%
15%
7%
4%
Solidarité Transport
28%
28%
9%
9%
11%
9%
6%
Gratuité Transport
24%
38%
10%
8%
9%
7%
4%
Améthyste
25%
56%
4%
3%
3%
7%
1%

Concernant les modes empruntés au cours de leurs déplacements, les pratiques des abonnés Navigo et Imagine R Étudiant sont assez semblables, avec une part importante des déplacements comportant des trajets en métro et/ou en train. Ceci est cohérent avec la structure des ventes de ces forfaits où dominent les forfaits incluant la zone 1, dont une place significative aux forfaits 1-2 : le modèle typique de ces usagers est de faire des déplacements domicile-travail ou domicile-étude, parfois assez longs, entre banlieue et Paris.

Les abonnés Imagine R Scolaire partagent avec les bénéficiaires Améthyste une forte propension à prendre le bus, ce qui va de pair avec le fait que les déplacements de ces usagers sont plus courts et locaux. Pour les abonnés Imagine R Scolaire, cela est cohérent avec une structures des ventes où dominent les forfaits 2 zones banlieue-banlieue.

Les forfaits Gratuité Transport et Solidarité Transport sont dans des configurations intermédiaires :

  • Les forfaits Gratuité Transport se rapprochent plutôt des bénéficiaires Améthyste mais avec une préférence un peu moins exclusive pour le bus et une part moins marginale des trajets en train-rer. Sans doute faut-il y voir le signe d’une hétérogénéité de ce public, mêlant inactifs ayant une mobilité irrégulière et occasionnelle, enfants et jeunes scolarisés (ayant plutôt des déplacements de proximité) et actifs ayant ou non un travail qui peuvent avoir à se déplacer au-delà du strict périmètre local.
  • Les forfaits Solidarité Transport sont, eux, plus proches des forfaits Navigo, mais avec un poids moins fort du fer et du métro au profit du bus. Cela peut, là aussi, tenir à l’hétérogénéité du public incluant aussi bien des adultes que des jeunes scolarisés (dont la mobilité se situe dans un périmètre plus limité). Une autre explication possible est le fait d’utiliser les TC pour des motifs variés, au-delà des seuls trajets domicile travail : les déplacements pour faire des achats ou accomplir des formalités, ou pour des activités de loisir, sont plus à proximité et le bus est, dans ces cas, approprié.

Motifs des déplacements

Répartition des déplacements par titre selon leur motif(Source : enquêtes de mobilité Carte Orange 2002, Imagine R 2007 et Améthyste 2009)
Motif Imagine R Scolaire Imagine R Étudiant Navigo Améthyste
Retour au domicile
45%
41%
42%
47%
Aller au travail / Études
41%
37%
38%
3%
Affaires personnelles, Santé
1%
2%
3%
10%
Loisirs
10%
16%
11%
22%
Achats
3%
3%
6%
16%
Accompagnement
0%
1%
1%
2%

Lorsque la part des « retours au domicile » est proche de 50%, cela signifie que les voyageurs font peu de déplacements « triangulaires » (aller du domicile au lieu A pour une activité, puis du lieu A au lieu B pour une autre activité, puis retour du lieu B au domicile).

Les abonnés Imagine R Étudiant et Navigo ont plus tendance à faire des déplacements triangulaires, c’est-à-dire à optimiser leur mobilité en combinant diverses activités dans une même succession de déplacements. A l’inverse, les bénéficiaires Améthyste et les abonnés Imagine R Scolaire pratiquent plus les simples aller-retour.

La part des déplacements domicile-travail ou domicile-étude est équivalente pour les abonnés Navigo et les abonnés Imagine R Étudiant mais les autres motifs sont un peu plus utilitaires pour les abonnés Navigo : achats et formalités ont plus d’importance pour eux alors que les loisirs ont plus d’importance pour les abonnés Imagine R Étudiant.