Les dépenses de fonctionnement

En 2014, les dépenses de fonctionnement d’Île-de-France Mobilités (anciennement STIF) s’élèvent à 5 516 millions d’euros :

Les contributions contractuelles

Le total des rémunérations versées aux entreprises de transport liées par contrat à Île-de-France Mobilités (anciennement STIF) pour la mise en oeuvre de la politique d’exploitation des transports en commun représente 84 % des dépenses totales. Le budget d’Île-de-France Mobilités (anciennement STIF) est donc très contraint. S’agissant des contrats avec la RATP, la SNCF et Optile, l’exercice 2014 a été marqué par une inflation faible qui a permis de dégager des marges de manœuvre en cours d’exercice.

Les transports scolaires

Les dépenses liées aux transports scolaires, compétence d’Île-de-France Mobilités (anciennement STIF) depuis le 1er juillet 2005, s’élèvent à 133 millions d’euros pour l’ensemble des dispositifs de prise en charge financière des élèves et étudiants handicapés, d’organisation des circuits spéciaux et de participation aux cartes scolaires Optile.

Les autres dépenses

Au-delà de ses charges de fonctionnement et d’études (64 millions d’euros), Île-de-France Mobilités (anciennement STIF) acquitte l’imposition forfaitaire sur les matériels roulants (IFER) à hauteur de 68 millions d’euros et les redevances d’accès au réseau RFF (155 millions d’euros).