RER B, une nouvelle offre pour plus de robustesse

Publié le

Dès le 13 septembre, les trains du RER B s'organisent autour d'une nouvelle offre. Objectif : éviter les trains surchargés au Sud aux heures de pointe et renforcer le service, les soirs et les week-ends. Explications.

Une nouvelle grille horaire pour le sud de la ligne

Cette nouvelle offre est le fruit d'une concertation menée depuis 2019 avec les élus et les associations de voyageurs du sud de la ligne du RER B.

Face à une situation particulièrement difficile, et dans l'attente de la poursuite du programme d’investissements sur les infrastructures et de l'arrivée de nouveaux trains en 2025, des actions immédiates s'imposaient.

Cette nouvelle offre en fait partie.

Objectifs : s'adapter aux évolutions de la fréquentation et améliorer la robustesse

Les évolutions doivent permettre d'adapter l'offre aux évolutions de la demande constatées au Sud de la ligne.

Aux heures de pointe, les nouveaux arrêts permettent de mieux répartir les voyageurs entre les missions pour limiter la surcharge de certains trains, d'adapter la desserte dans les gares ayant vu de fortes évolutions de leur fréquentation et d'homogénéiser le temps d'attente entre les trains.

Avec ces ajustements, la ligne gagne en robustesse ce qui aura pour effet de limiter les retards de trains et les mesures de régulation du trafic faisant suite aux petits aléas et incidents.

La nouvelle offre permet également d’apporter une réponse au souhait d’une meilleure desserte en fin de soirée, exprimé par les voyageurs et leurs représentants.

La nouvelle offre en détails

Une nouvelle desserte en heures de pointe 

Tous les trains seront omnibus entre les gares de Bourg-la-Reine et Cité Universitaire.

Ceci se traduit par davantage d'arrêts en gares de :

  • Gentilly et Laplace : 20 trains par heure contre 15 précédemment
  • Arcueil-Cachan et Bagneux : 20 trains par heure contre 10 précédemment

La desserte sera également renforcée dans les gares de :

  • La Croix de Berny : 15 trains par heure contre 10 précédemment
  • Palaiseau et le Guichet : 10 trains par heure contre 5 précédemment

Une extension de la période de pointe, dans le sens de la "contrepointe"

  • le matin, dans le sens Paris -> Sud : desserte de pointe jusqu’à 09h00 au lieu de 08h30 précédemment
  • le soir, dans le sens Sud -> Paris : desserte de pointe à partir de 17h40 au lieu de 18h10 précédemment

En fin de soirée, 10 trains prolongés plus loin au Sud : + de fréquence, + de places offertes

Cette mesure se traduit par :

  • de Paris vers Massy : une prolongation de la desserte d’heures creuses, comprenant 2 trains toutes les 15 minutes, jusqu’à 22h40 au lieu de 21h40 précédemment, avant le passage en horaires de nuit (1 train toutes les 15 minutes)
  • vers Saint-Rémy-lès-Chevreuse : 1 train toutes les 15 minutes jusque 23h50 au lieu de 21h50 précédemment

Et le week-end ?

Fruit de la concertation et proposée en avant-première fin août 2020, la mise en place de trains longs jusqu’à fin de service le samedi soir et dimanche soir est pérennisée. Cette mesure vient en complément du vendredi soir, qui est effectif depuis janvier 2019.

Résultat : + de places offertes pour + de confort.