SA 2019 du RER D : des premiers résultats encourageants

SA 2019 : des premiers résultats encourageants

Les premiers retours d’expérience de la nouvelle organisation de la ligne D (SA 2019) ont été présentés pendant le comité de ligne RER D regroupant Île-de-France Mobilités, les associations d’usagers et la SNCF.

Les premiers résultats sont encourageants. Depuis décembre 2018, date de la mise en place de cette nouvelle organisation, le taux de ponctualité global de la ligne est passé de 83% à 87,7% avec un trafic de 615 000 voyageurs par jour. Le nombre de voyageurs en retard a baissé de 27%.

Cependant, le niveau de qualité attendu par les voyageurs, et qui fait l’objet d’un engagement contractuel par la SNCF, n’est pas encore atteint, tant en termes de ponctualité que de tenue des correspondances dans les gares de Corbeil, Viry et Juvisy. Si la ligne D se porte mieux, ses résultats doivent être encore améliorés.

Pour accompagner ce changement, 13 lignes de bus ont également été renforcées sur plusieurs réseaux entre Juvisy et le secteur de Milly la Forêt qui permettent aux franciliens de mieux se déplacer avec des correspondances facilitées avec les trains du RER D.

Le SA 2019 fait partie d’un plan global de modernisation de cette ligne avec des investissements en hausse pour amplifier ces résultats et améliorer la robustesse et la ponctualité.

De nombreux chantiers d’amélioration de la ligne sont encore prévus :

  • Amélioration de l’information voyageurs
  • Fiabilisation des correspondances
  • Déploiement du Régio2N et du RER NG
  • Modernisation du centre de maintenance des trains (500 M d’€)
  • Déploiement d’outil et de régulateur pour fluidifier le trafic dans le tunnel.

Pour plus d’informations, voir le communiqué de presse.

Une meilleure organisation de la ligne grâce à l’introduction de correspondances

 

Un engagement fort de la SNCF pour une meilleure qualité de service

SNCF s’est engagée contractuellement sur un objectif de ponctualité plus ambitieux et pour la première fois sur la bonne tenue des correspondances.

La ponctualité de la ligne D est à ce jour une des plus faibles de l’ensemble des trains circulant en Île-de-France. Les branches desservant Malesherbes et la Vallée de la Seine sont les plus pénalisées. Avec l’offre mise en œuvre à partir de décembre 2018, SNCF s’est ainsi engagée à redresser la ponctualité de la ligne à au moins 90% et des branches de la Vallée, de Malesherbes et du Littoral à 95% dès que les nouvelles rames y auront été déployées.

Un nouvel indicateur de performance a également été défini afin de suivre la bonne tenue des correspondances créées avec la nouvelle desserte de la ligne D. Cet indicateur est soumis à un mécanisme de bonus/malus.

Ile-de-France Mobilités et SNCF ont ainsi révisé le contrat qui les lie pour y introduire ces engagements et rehausser le montant des incitations financières associées aux indicateurs de ponctualité.

Plus de trains pour répondre à la demande

Afin de s’adapter à la croissance de la fréquentation sur la ligne, il est prévu de faire circuler plus de trains en période de pointe, ainsi que le week-end.

Ainsi, la branche Melun sera renforcée pendant l’heure la plus sollicitée le matin par l’introduction de 3 trains entre Sénart et Paris. La réorganisation des circulations à Corbeil permettra quant à elle de doubler la fréquence entre Paris et les gares du Plateau.

S’agissant de la branche Malesherbes, la concertation organisée avec les utilisateurs de la ligne aura permis d’identifier une forte attente et d’allouer ainsi des moyens conséquents pour accroître de 15% le nombre de trains sur cette branche en semaine, en se focalisant notamment sur les heures de pointe élargies.

Pendant le week-end, l’offre sera également renforcée avec des rames plus longues en journée, deux trains en plus le dimanche matin sur la branche Melun, 2 trains par heure en plus entre Gare de Lyon et Villiers le Bel le dimanche en deuxième partie de journée.

Pour les voyageurs de la ligne D, la mise en place de cette nouvelle offre se traduira par une augmentation de la ponctualité très forte (25% de retards en moins) et une offre plus régulière (4 fois moins de trains supprimés).

En outre, le temps d’attente entre deux trains sera harmonisé dans le Val de Marne et sur le Nord de la ligne afin de permettre une organisation des déplacements simplifiée et plus lisible.

Enfin, pour mieux répondre aux besoins de déplacements pendant la période estivale, le calendrier d’application de l’offre d’été sera décalé d’une semaine. La période d’été commencera ainsi la dernière semaine de juillet pour s’achever la dernière semaine d’août.

Au total, Ile-de-France Mobilités engage 10 M€ supplémentaires chaque année pour l’exploitation du RER D.

Des nouveaux trains plus modernes dès la rentrée 2019

A partir de septembre 2019, les voyageurs des branches Malesherbes, Vallée et Littoral bénéficieront de nouveaux trains (Regio 2N). Ces trains nouvelle génération, plus fiables, sont équipés d’écrans dynamiques, de climatisation, de prises électriques et de caméras de vidéoprotection pour des voyages plus confortables.

Plus de services dans les gares

Les gares de Corbeil-Essonnes, Viry-Châtillon et Juvisy vont bénéficier d’un important dispositif d’information et de communication pour accompagner les voyageurs lors du lancement de cette nouvelle offre, ainsi que des aménagements conséquents qui représentent un investissement de 7 millions d’euros.
Le dispositif qui sera mis en place par la SNCF porte notamment sur l’augmentation du nombre d’abris et de places assises sur les quais, l’amélioration de la signalétique, la rénovation des quais, la sûreté mais également la mise à disposition de nouveaux écrans pour l’information voyageurs et le développement des services en gare comme, par exemple, des espaces connectés.

Un développement de l’offre bus pour accompagner ce changement

Ile-de-France Mobilités a mené une étude de renforcement de l’offre bus sur les branches de Malesherbes, Melun rive gauche, le Plateau et la Vallée d’Evry.

L’objectif est de proposer aux voyageurs une offre adaptée au SA2019 et dans la mesure du possible, leur permettre d’éviter la rupture de charge à Corbeil-Essonnes ou à Juvisy/Viry.

Pour cela, plusieurs principes ont été étudiés, à l’échelle de chaque gare du sud de la ligne RER D :

  • Offrir davantage de correspondances avec les trains de la ligne D ou de la ligne C en heures de pointe, pour faciliter l’accès à la gare
  • Permettre une liaison vers les branches directes vers Paris (Plateau d’Evry et Melun rive droite) ou vers Viry/Juvisy et Corbeil-Essonnes, voire vers le Transilien R
  • Renforcer le maillage des réseaux en heures creuses, le soir et le week-end

Le projet, mis en place dès le 10 décembre 2018, concerne 13 lignes de bus, sur plusieurs réseaux entre Juvisy et le secteur de Milly la Forêt.

Ces développements d’offre représentent plus de 770 000 kilomètres commerciaux supplémentaires, pour un coût annuel de 3.5 M€.

Carte des lignes de bus (futurs itinéraires) renforcées au 10 décembre 2018

Carte des lignes de bus (futurs itinéraires) renforcées au 10 décembre 2018

Une première étape vers une plus large réorganisation de la ligne D

A la demande d’Île-de-France Mobilités, SNCF Réseau et SNCF Mobilités ont d’ores et déjà engagé les études pour la révision du Schéma directeur de la ligne D afin notamment d’anticiper la croissance du trafic sur l’ensemble de la ligne D.
Île-de-France Mobilités finance également le déploiement progressif de rames neuves RER NG dès 2021 pour améliorer le confort de déplacement de l’ensemble des voyageurs de la ligne.

En savoir plus sur le RER D : https://maligned.transilien.com/sa2019/

Des nouveaux trains pour le RER D

Dès fin 2019, la livraison des 19 rames neuves Regio 2N va débuter sur le tronçon Juvisy / Malesherbe / Melun. Ces trains offres de nombreux avantages aux voyageurs, tels que :

  • L’information voyageurs : le voyageur a accès à tout moment aux informations sur son trajet, mises à jour : nom et nombre des arrêts, durée du trajet et correspondances possibles avec d’autres trains, bus, tram, métro.
  • l’accessibilité : un train 100% accessible pensé pour simplifier les déplacements des personnes à mobilité réduite avec un accès de plain-pied aux quais ou des poignées fixées au siège. Ces aménagements bénéficieront à l’ensemble des voyageurs.
  • la sécurité : afin d’assurer la sécurité des voyageurs dans l’ensemble des espaces du train, chaque rame Regio 2N est équipée de 25 caméras de surveillance. Le Regio 2N est une rame dite « boa » permettant l’accès d’une voiture à l’autre de manière aisée. Des éclairages ont également été ajoutés sur les plateformes afin de renforcer le sentiment de sûreté.

En complément, le reste de la ligne sera équipé de nouvelles rames RER NG à partir de 2021.

train Regio 2n

Les nouveaux trains Regio 2N seront déployés sur le RER D à partir de fin 2019

Données personnelles

Nous avons recours à l'utilisation de traceurs statistiques afin de suivre et d’améliorer la qualité du site. Conformément à la réglementation en vigueur, ces données récoltées sont anonymisées. Vous pouvez accepter l'utilisation de ces traceurs en cochant les cases correspondantes ou les bloquer en les décochant.