Des bus propres et de nouveaux trains pour être à la hauteur des défis environnementaux et pour le bien être des Franciliens

Publié le 4 novembre 2018

Île-de-France Mobilités, acteur majeur de la lutte contre la pollution de l’air

En créant et en améliorant de nombreuses lignes de bus, de tramways, de métros et de trains partout en Île-de-France, en incitant à rejoindre les gares en vélo, ou encore en installant des Parcs Relais permettant de laisser sa voiture en gare, Île-de-France Mobilités donne les moyens aux Franciliens de changer pour des modes de déplacement plus écologique.

Mais, afin d’aller plus loin et d’accélérer la transition énergétique des bus, un appel d’offres pouvant aller jusqu’à 1 000 bus propres* a été lancé. Et ce sont plus de 2 000 bus propres qui devraient être commandés d’ici 2021.

(* Plus d’informations sur les bus propres et leur législation : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2017/1/11/DEVR1612116D/jo/texte)

Île-de-France Mobilités s’est engagée depuis plusieurs années en faveur d’une transition énergétique des bus vers les technologies les plus porteuses en matière d’environnement et a fixé en décembre 2016 comme principaux objectifs :

  • 30% de bus propres en 2020
  • 100% du parc propre dès 2025 pour les zones urbaines les plus polluées.

Les mesures concrètes pour atteindre les objectifs de transition énergétique :

– Adapter les garages aux énergies nouvelles

En plus des commandes, il faut également que les garages où ils seront stationnés et entretenus soient adaptés, notamment pour pouvoir les recharger en gaz ou en électricité. La RATP doit ainsi achever d’ici mi-2024 la conversion énergétique de 26 dépôts de bus prévus pour accueillir des véhicules bio-GNV ou électriques. En Grande Couronne, ce sont 11 dépôts, représentant un potentiel d’environ 800 bus et cars, qui devraient être convertis d’ici fin 2020 par les opérateurs.

Pour accélérer ce travail, Île-de-France Mobilités a interpellé l’Etat pour faciliter les procédures administratives relatives à la conversion énergétique des dépôts de bus, notamment en clarifiant la réglementation applicable (certaines normes sont parfois contradictoires entre elles) et en accélérant l’instruction par ses services des dossiers soumis.

– Poursuivre les expérimentations de nouvelles technologies

Dès cette année, Île-de-France Mobilités expérimente à l’échelle de réseaux entiers (plus de 100 bus et cars) des carburants de synthèse (GTL et HVO) afin d’évaluer les gains en termes d’émissions de polluants. D’autres filières, comme l’hydrogène, pour lequel 2 bus seront testés en 2019.

Plus de 700 trains neufs ou rénovés d’ici 2021 pour plus de confort

Afin de répondre aux attentes des Franciliens en matière de confort, de performance et de régularité des trains, Île-de-France Mobilités a lancé en 2016 le plus important programme de modernisation d’un parc de train jamais réalisé sur une période aussi courte en Europe. Ce programme engage plus de 10 milliards d’euros afin de rénover ou changer plus de 700 trains circulant au quotidien sur toutes les lignes de la région.

Ces trains neufs, modernes, chauffés, climatisés, accessibles et sécurisés, comme le Francilien (qui équipe désormais 100 % des lignes H et K) ou encore le Régio2N (sur les lignes R et D), viennent remplacer des trains parfois âgés de plus de 50 ans.

En savoir plus : L’arrivée du Regio 2N sur la ligne R

Au-delà de l’amélioration importante du confort pour les voyageurs, ces matériels plus performants et plus fiables permettent d’agir sensiblement sur la régularité des lignes : c’est le cas par exemple sur la branche Paris-Ermont-Eaubonne de la ligne J qui a vu sa régularité augmenter de + 6 points entre 2014 et 2016 grâce au déploiement du Francilien.

Île-de-France Mobilités prépare également l’arrivée de la prochaine génération de RER, avec la commande du RERNG qui doit équiper la ligne E et la ligne D à partir de 2021 ou encore en lançant le marché pour le future RER de la ligne B.

255 rames RER NG pour les lignes D et E

La déclinaison de ce vaste plan d’investissements se poursuit dans le temps. La dernière mesure adoptée par Île-de-France Mobilités au mois d’octobre 2018 est le lancement de la rénovation de 133 trains circulant aujourd’hui sur les lignes D et P (branche Château-Thierry) pour améliorer sensiblement le transport des voyageurs avec des efforts placés sur le confort thermique, les aménagements intérieurs, l’information des voyageurs et l’installation de prises USB. Ils seront mis en service entre le 1er mars 2019 et le 31 décembre 2021.

En savoir plus sur :