Mise en concurrence

A la suite des orientations prises par son Conseil en 2017, Île-de-France Mobilités prépare la mise en concurrence des réseaux de bus en grande couronne à l’horizon du 1er janvier 2021. Cette ouverture à la concurrence s’inscrit dans le cadre du calendrier progressif retenu par la France en application de la règlementation européenne. Elle concernera à terme l’ensemble des modes de transport donnant lieu à des obligations de service public. Les premiers contrats attribués par voie concurrentielle porteront sur l’exploitation de lignes de bus en grande couronne francilienne ainsi que sur l’exploitation de nouveaux tramways comme le Tram 9.

La mise en concurrence de l’exploitation des lignes de bus de grande couronne

L’exploitation des lignes de bus de grande couronne est aujourd’hui confiée à des opérateurs historiques au travers de contrats signés de gré à gré avec Ile-de-France Mobilités, pour la période 2017-2020. Au total, cela représente :

900M€ de chiffres d'affaires

  • 135 contrats
  • 1 200 lignes de bus (à titre d’exemple : 130 pour la métropole de Lyon)
  • 10 000 conducteurs
  • 5 000 véhicules (à titre d’exemple : 1 000 pour la métropole de Lyon), avec un fort enjeu de transition énergétique (bio-GNV et électrique)
  • Environ 370 millions de voyages annuels (à titre d’exemple : 136 millions pour la métropole de Lyon)
  • Plus de 200 millions de km parcourus par an.
Documents relatifs à la mise en concurrence des réseaux de bus de grande couronne :
Procédures de mise en concurrence prévues pour le 2e semestre 2020/ 1er semestre 2021 :
Rapports sur le choix du mode de gestion votés au Conseil d’Administration d’Ile-de-France Mobilités :
Toutes les données relatives à l'offre de transports en Île-de-France :

La mise en concurrence de l’exploitation des lignes ferroviaires

Documents relatifs à la mise en concurrence des lignes ferroviaires :