Câble

Nouvelle ligne Créteil > Villeneuve-Saint-Georges

Mis à jour le

Etat + France Relance
Région Île de France
Val-de-Marne
Île de France Mobilités

Le Câble C1 sera le premier téléphérique d’Île-de-France. Il reliera Créteil (94) à Villeneuve-Saint-Georges (94) via Limeil-Brévannes et Valenton.
Ce mode de transport attractif et innovant apportera une réponse concrète aux difficultés quotidiennes de déplacement des habitants de ces villes du Val-de-Marne (réseau de transports collectifs restreint, bus ralentis par les embouteillages, etc.). Il permettra de connecter le territoire au cœur du département, à ses grands équipements (universités, hôpitaux, etc.), ainsi qu’au reste de la région Île-de-France, et de relier les quartiers densément peuplés au terminus du Métro 8, au Bus 393 et à l’ensemble des Bus en correspondance avec les futures stations.

Actualités


Toutes les actualités du projet

Plan


Plan du projet Câble Nouvelle ligne Créteil > Villeneuve-Saint-Georges
Plan de la nouvelle ligne du Câble 1 de Créteil à Villeneuve-Saint-Georges

Chiffres-Clés


4.5 km
de tracé de Créteil à Villeneuve-Saint-Georges
5 stations
espacées de 500 à 1800 mètres
Moins de 30 secondes
entre 2 passages de cabines
4 communes traversées:
Créteil, Limeil-Brévannes, Valenton et Villeneuve-Saint-Georges
11 000 voyageurs par jour
attendus à la mise en service
Cabines de 10 places assises
100% accessibles

Calendrier Prévisionnel


  • 2019: Enquête publique et déclaration d’utilité publique
  • 2021: Attribution du Marché Global de Performance pour la conception-réalisation-maintenance du C1 / Finalisation études d’avant-projet (AVP)
  • 2022: Étude de l’organisation des travaux (PRO) / Début des travaux concessionnaires (dévoiement des réseaux)
  • 2023: Travaux d’infrastructure : construction du téléphérique, des stations et de leurs aménagements
  • Horizon 2025: Essais de circulation et mise en service

Financement et acteurs


Le financement

  • L'infrastructure : 132M d’euros (hors cabines)
  • Les cabines : Île-de-France Mobilités
  • L'exploitation : Île-de-France Mobilités
    L'infrastructure c'est-à-dire la construction du téléphérique, des stations et de leurs aménagements. 21% Préfet de la Région D'Île-de-France, 30% Val de Marne, 49% Région Île de France.
    L'exploitation c'est-à-dire l'entretien des cabines et des stations, les moyens humains, la vidéosurveillance. 100% Île-de-France Mobilités finance également les cabines.

Les acteurs

La conduite des études est assurée par Île-de-France Mobilités, en concertation avec les collectivités locales (Département du Val-de-Marne, villes de Valenton, Limeil-Brévannes, Villeneuve-Saint-Georges et Créteil) et l’ensemble des partenaires du territoire.

L’ÉTAT

La modernisation des transports du quotidien est une priorité forte de l’État. Ainsi en investissant et en s’engageant sur les projets de transports collectifs (modernisation des RER, prolongements de lignes de métro, création ou extension de tramways et de lignes de bus en sites propres), l’État souhaite apporter aux Franciliens un réseau de transport plus performant, adapté à tous et permettant de réduire leurs temps de trajet. La création du Câble C1 dans le département du Val-de- Marne, financé à 21% par l’État, est un projet innovant qui vient encore une fois répondre aux besoins des usagers et ainsi participer à la dynamique du territoire.

LA RÉGION

Pour répondre à la demande de tous les usagers, la Région investit massivement pour moderniser et agrandir le réseau de transports en commun. Elle accompagne également le développement de la pratique quotidienne du vélo ainsi que les nouveaux usages de la route comme le covoiturage ou les voies réservées aux bus et taxis. Elle développe une politique résolue de lutte contre les bouchons et de soutien à l’innovation routière. Conjointement, avec Île-de-France Mobilités, la Région a engagé la révolution des transports depuis 2016 pour améliorer en profondeur les conditions de transport des Franciliens. La Région est le premier financeur du projet en apportant 49% du coût des travaux. www.iledefrance.fr

LE DÉPARTEMENT DU VAL-DE-MARNE

Apaiser le trafic automobile, favoriser les transports collectifs et les circulations douces, garantir une meilleure desserte du territoire et réduire les temps de parcours au sein du département, tels sont les principaux objectifs du Conseil départemental en matière de déplacements. Pour y parvenir, le Département soutient de nombreux projets sur le territoire du Val-de-Marne, aux côtés de la Région et de l’État. www.valdemarne.fr

ÎLE-DE-FRANCE MOBILITÉS

Île-de-France Mobilités imagine, organise et finance les transports publics pour tous les Franciliens. Au cœur du réseau de transports d’Île-de-France, Île-de-France Mobilités fédère tous les acteurs (voyageurs, élus, constructeurs, transporteurs, gestionnaires d’infrastructures), décide et pilote les projets de développement et de modernisation de tous les transports, investit et innove pour améliorer le service rendu aux voyageurs. Île-de-France Mobilités finance aussi à 100% les cabines et le fonctionnement du Câble C1. www.iledefrance-mobilites.fr