Tram

Prolongement Saint-Denis Porte de Paris > Paris Gare Rosa-Parks

Découvrir le projet

Le tram T8 aujourd’hui

Le tram T8 a été mis en service en décembre 2014. Long de 8,5 km, il dessert les communes de Saint-Denis, Épinay-sur-Seine et Villetaneuse dans le département de la Seine-Saint-Denis (93). Composé de 17 stations, il relie la Saint-Denis Porte de Paris à Villetaneuse-Université d’une part et Épinay-Orgemont d’autre part via :

  • Un tronçon commun sur la commune de Saint-Denis, au départ de Saint-Denis Porte de Paris, en correspondance avec la ligne 13 du métro. Ce tronçon dessert notamment la gare de Saint-Denis (RER D, Transilien H, Tram T1) ;
  • Une branche sur la commune d’Épinay-sur-Seine, permettant notamment de desservir la gare d’Épinay-sur-Seine (RER C, tram T11 et le quartier d’Orgemont) ;
  • Une branche sur la commune de Villetaneuse, desservant en particulier le pôle universitaire et urbain (en correspondance avec le tram T11).

Le projet en bref

Le projet de prolongement du tram T8 vise à poursuivre le tracé de ce tramway pour relier les deux tronçons d’Épinay-Orgemont et de Villetaneuse-Université directement au nord de Paris, à Rosa-Parks.

Rallongé de 10 stations, le tram T8 desservira ainsi à terme des secteurs en pleine mutation, particulièrement dynamiques, au carrefour des communes de Saint-Denis, d’Aubervilliers et de Paris :

  • Le secteur au nord, à Saint-Denis, qui permet la desserte du quartier du Franc-Moisin ;
  • Le secteur central dans le secteur de la Plaine, à Saint-Denis et Aubervilliers, qui permet de desservir le quartier d’activités existant autour du Stade de France, ainsi que les secteurs en développement : de la ZAC Montjoie, du CPRU Cristino Garcia Landy, du Campus Condorcet, de la ZAC Nozal Front Populaire, des Entrepôts et Magasins Généraux de Paris (EMGP) et du secteur Gare des Mines Fillettes ;
  • Le secteur au sud relie le sud d’Aubervilliers au nord de Paris, qui dessert la Manufacture de la Mode, le centre commercial Le Millénaire et la Porte d’Aubervilliers et se maille au RER E et au tram T3b au terminus de Rosa-Parks.

Projet structurant de la transformation de ce territoire, Île-de-France Mobilités a tenu à rencontrer les premiers impactés par ce nouveau projet d’infrastructure (usagers, riverains, acteurs économiques...) pour recueillir leurs avis et élaborer un projet au plus proche de leurs besoins. À ce jour, trois temps de concertation ont rythmé la vie du projet :

  • La concertation préalable en 2019
  • La concertation continue de 2022
  • La concertation sur la Mise en compatibilité des documents d’urbanisme (MECDU) en 2023

Les objectifs du projet

  • Offrir un service de transport pour desservir les principaux équipements sportifs, scolaires ou de santé.
  • Améliorer l’offre de transports en commun en créant des correspondances efficaces avec les autres lignes structurantes du réseau de transports, actuelles et futures (RER, métro, tramway, bus).
  • Rendre plus accessibles les nombreux pôles d’activités du territoire, comme celui de La Plaine, un des plus importants d’Île-de-France, et les quartiers d’habitation, existants et à venir.
  • Créer des itinéraires continus et confortables pour les déplacements alternatifs : piétons, vélos…
  • Accompagner le développement du territoire en pleine mutation.

Le tram T8 : un projet en faveur de l’intermodalité

Les nouvelles études et phases de concertation ont permis d’affiner le projet et de préciser son insertion dans l’espace public. Le projet a confirmé les enjeux majeurs de faciliter les déplacements sur le territoire, garantir l’intermodalité (passage d’un mode de transport à un autre) et améliorer les correspondances entre les différents modes de transports. Ces enjeux étaient notamment au cœur des débats qui ont orienté le choix de la variante retenue du terminus à Rosa-Parks sur le boulevard Macdonald.

Malgré la réduction à une seule voie de circulation et la suppression de places stationnement, ce scénario offre surtout des correspondances facilitées avec le tram T3b et le RER E. Ces dernières seront en effet retravaillées finement dans les études à venir pour organiser les flux dans l’espace public et optimiser les temps et le confort des liaisons sur le pôle d’échange.

Plus globalement, le projet encourage le report des usagers sur le transport en commun et les mobilités actives. Ainsi, outre les correspondances au terminus le projet crée de nouvelles correspondances avec le RER B à La Plaine – Stade de France, les lignes de métro 13 à Saint-Denis – Porte de Paris, 12 à Front Populaire et prochainement 15 à la Plaine – Stade de France. Les lignes de bus seront également réorganisées pour s’articuler autour du tramway. De plus, 5,6 km de voies cyclables sécurisées seront aménagés tout le long du tracé conjointement au projet Vélo Île-de-France et des stationnements vélos installés à proximité des stations. Enfin, le projet améliorera la continuité et la qualité des cheminements piétons.

Un mode de transport accessible, rapide et confortable

Le projet de prolongement du tram T8 a pour principal objectif d’offrir aux usagers un transport du quotidien confortable, accessible et facile d’utilisation. Il est 100 % accessible aux personnes à mobilité réduite grâce à des aménagements et des équipements spécifiques (pentes douces, rampes d’accès, etc.).

Avec un tramway toutes les trois à quatre minutes en heure de pointe et un temps de parcours moyen estimé à une vingtaine de minutes, les usagers parisiens et de Seine-Saint-Denis bénéficieront d’un nouveau moyen de transport propre, rapide et efficace pour se déplacer de part et d’autre du boulevard périphérique et accéder aux emplois, aux services et aux logements qui se déploient sur un territoire en forte mutation.

Les prochaines étapes

  • Validation du schéma de principe et de la déclaration d’enquête publique
  • Enquête publique
  • Déclaration d’utilité publique
  • Études détaillées*
  • Travaux*
  • Mise en service*

*Sous réserve de l’obtention des autorisations administratives et financements nécessaires