Présentation

Le réseau Île-de-France Mobilités est doté de 5 lignes de RER qui traversent l'ensemble de l'Île-de-France.

Les lignes de RER, pour Réseau Express Régional, se distinguent des autres lignes de trains car elles ne sont pas terminus à Paris, mais traversent la capitale en sous-sol, permettant aux voyageurs de se déplacer d’une extrémité de la région à l’autre avec la même ligne de transport. Ces 5 lignes cumulent à elles seules plus de 3 millions d’utilisateurs, elles sont soit coexploitées par la RATP et la SNCF (lignes A et B) soit exploitées par la SNCF seule (lignes C, D et E).

Petite histoire du RER

La première ligne de RER créée dans les années 1970 est l’actuel RER A. Transversant l’Île-de-France d’ouest en est sur 109 km (dont 26 en souterrain), elle est aujourd’hui la ligne de train la plus importante d’Europe avec des pics de fréquentation réguliers à plus de 1,3 millions de voyageurs par jour. Aux heures de pointe, 640 000 voyageurs l’empruntent, soit plus que la population de la ville de Lyon ! A noter que la seconde ligne la plus fréquentée en Europe est également une ligne de RER, puisqu’il s’agit de la ligne B circulant entre le Nord et le Sud de l'Île-de-France, qui dépasse régulièrement le million de voyageurs par jour.

La hausse de la fréquentation

Les lignes de RER doivent faire face à une très forte croissance du nombre de voyageurs (+ 20% en l’espace de 10 ans), ce qui a entrainé une dégradation du service sur de nombreux tronçons. Pour faire face à ce phénomène, Île-de-France Mobilités, avec les opérateurs RATP, SNCF, SNCF Réseau, l’Etat, la Région Île-de-France et les collectivités territoriales, en concertation permanente avec les élus et les associations de voyageurs, a lancé de nombreux programmes d’investissements pour offrir aux Franciliens une qualité de service à la hauteur.