Île-de-France Mobilités loue deux nouvelles rames AGC pour améliorer les conditions de voyage sur la ligne P

Aux côtés des associations d’usagers, Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France et d’Île-de-France Mobilités, Alain Krakovitch, Directeur Général SNCF Transilien et Mobilités Quotidiennes, et Jean-Jacques Barbaux, Président du département de Seine-et-Marne, se sont rendus ce vendredi 12 janvier 2018 à la gare de Lizy-sur-Ourcq afin d’accueillir 2 rames de type AGC. Ces nouveaux trains, loués à la Région Grand Est, rouleront sur la branche Paris Gare de l’Est – La Ferté Milon de la ligne P. Ces trains rentreront en service dans le courant du mois de janvier.

Depuis son arrivée en 2016 à la tête de la Région, Valérie Pécresse s’était donnée comme objectif de débloquer une situation figée depuis bien trop longtemps. L’arrivée de ces nouveaux trains illustre la volonté d’Île-de-France Mobilités de venir en aide aux voyageurs de cette ligne suite aux difficultés quotidiennes qu’ils y rencontrent (annulations, retards…).

« C’est une très bonne nouvelle pour les voyageurs de la ligne P. Je m’étais engagée à trouver des solutions rapides pour cette ligne qui est la dernière non électrifiée en Île-de-France. Dès mon arrivée à la présidence de la Région, j’ai demandé à la SNCF de relancer le projet d’électrification de la branche Provins trop longtemps retardé et dont je souhaite la mise en service pour fin 2020. Mais il y avait urgence pour les voyageurs Seine-et-Marnais qui ne pouvait attendre la fin des travaux au Sud de la ligne. C’est pourquoi l’arrivée de ces 2 rames va permettre de réduire dès aujourd’hui les retards et annulations de trains qu’ils subissent souvent et depuis trop longtemps. », explique Valérie Pécresse.

« La Ligne P, ligne des Seine-et-Marnais, transporte chaque jour plus de 100 000 voyageurs. La qualité de service offert aux voyageurs de la ligne souffre d’un matériel vieillissant, avec la particularité d’avoir un parc électrique et diesel. Il devenait urgent de leur substituer des matériels plus récents, et je remercie vivement Île de France Mobilités pour cette bonne nouvelle pour les clients de l’axe La Ferté Milon – Meaux – Paris, et nos équipes.  Il s’agit là d’une 1ère pierre du projet de transformation de la ligne P que nous avons collectivement lancé avec le projet P+ en fin d’année dernière. Un projet pour améliorer le service global, à court terme, en l’adaptant aux besoins de déplacements, d’information voyageurs, de service en gare… et en se projetant dès à présent sur ce que seront les mobilités en Seine et Marne dans les années à venir. », précise à son tour Alain Krakovitch.

Ces nouvelles rames AGC, qui ne sont plus produites, fonctionnent au diesel et à l’électrique et offriront aux voyageurs de l’axe concerné un plus grand confort : adaptabilité aux personnes à mobilité réduite, climatisation, vidéoprotection, système d’information voyageurs… En plus du confort intérieur, ces trains AGC permettront une meilleure fluidité de la ligne et une plus grande régularité des trains afin de répondre aux besoins des voyageurs. L’exploitation et la maintenance de ces rames sont entièrement financées par Île-de-France Mobilités.

Une fois les travaux d’électrification effectués sur la branche Paris-Provins, les rames AGC d’ores et déjà présentes sur cette ligne seront transférées au nord afin de compléter le matériel de Paris – La Ferté Milon. Concernant l’axe Paris-Provins, Île-de-France Mobilités procédera au remplacement de ces rames AGC par l’arrivée de 20 Franciliens neufs, une action qui s’inscrit dans l’immense plan de modernisation du matériel roulant d’Île-de-France voulu par Valérie Pécresse.