Réaménagements et création de 5 gares en Île-de-France

Île-de-France Mobilités (anciennement STIF) a voté le 11 janvier 2017 le lancement d’études pour moderniser ou créer cinq gares. En Île-de-France, elle accompagne la transformation des gares.

Réaménagement de la gare de Val-de-Fontenay et de son quartier

Avec 100 000 utilisateurs quotidiens, la gare de Val-de-Fontenay, première de l’Est francilien et deuxième hors Paris après la Défense, fait l’objet de dysfonctionnements. Des études seront lancées pour la réaménager.

Les liaisons entre les quais des trains-rer E et A sont sous-dimensionnées ce qui entraînent leur saturation en heure de pointe. Aves les prolongements du tram 1 et de la ligne de métro 1 et l’arrivée de la ligne 15 Est, la fréquentation est amenée à augmenter de 70% à l’horizon 2030.

 

Transformation de la gare de Saint-Denis

Avec ses 90 000 voyageurs quotidiens, la gare de Saint-Denis propose de nombreuses correspondances (train-rer D, ligne H, trams 1 et 8, trois lignes de bus en journée et deux lignes de bus Noctilien). Cependant elle présente aujourd’hui des difficultés d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite et une saturation des correspondances entre les différentes modes de transport.

Le projet de transformation de la gare vise à l’adapter aux fortes mutations du quartier et à l’augmentation prévue de la fréquentation qui est estimée à 60% à l’horizon 2030. Ce projet vise également à améliorer l’intermodalité et les différents accès à ce pôle d’échanges, ouvrir la gare à l’ouest et adapter les accès aux personnes à mobilité réduite.

Réorganisation de la gare de Poissy

La gare de Poissy est une importante porte d’entrée vers le réseau ferré francilien (train-rer A et ligne J) empruntée par 33 000 voyageurs par jour. Le développement urbain du secteur sur les deux rives de la Seine et l’arrivée du train-rer E vers Mantes-la-Jolie et du tram 13 Express vers Achères devraient accroître la fréquentation de la gare de 40% à moyen et long termes.

Des études préalables au projet de modernisation de la gare ont été menées par Île-de-France Mobilités. La future gare de Poissy devra augmenter l’attractivité du quartier grâce à la modernisation des services offerts (stationnement sécurisés et identifiables), redéfinir et sécuriser les accès et les correspondances, réorganiser le fonctionnement des deux gares routières.

Une future gare de Noisy-le-Sec repensée

La desserte de la gare de Noisy-le-Sec est amenée à être renforcée et le flux quotidien (25 000 voyageurs par jour aujourd’hui) à augmenter très nettement avec l’arrivée du terminus du tram-train 11 Express, le prolongement du tram 1 jusqu’à Val-de-Fontenay, le prolongement du train-rer E à l’Ouest vers la Défense et Mantes-la-Jolie.

Des études visant à établir le programme de réaménagement de la gare vont être lancées par Île-de-France Mobilités pour faire face à cette nouvelle affluence, faciliter les correspondances, améliorer le fonctionnement du réseau de bus, optimiser l’insertion de la gare dans le paysage urbain, offrir un stationnement pour les différents usages (taxi, vélo, dépose-minute, parc relais, etc.) et améliorer la sécurité du site.

Création de la nouvelle gare de Bry-Villiers-Champigny

La gare de Bry-Villiers-Champigny sera l’une des stations de la branche Sud de la future ligne 15 du Grand-Paris Express. Cette station de métro sera en liaison avec le train-rer E, la ligne P et des Intercités et nécessite de réaliser l’interconnexion avec le réseau francilien existant. Le financement des études d’Avant-projet et de l’enquête publique ont été approuvés par Île-de-France Mobilités.