Le Label « Île-de-France Autopartage »

Publié le

En complément des actions engagées pour l’amélioration du réseau de transports en commun, Île-de-France Mobilités dans son rôle d’autorité organisatrice de la mobilité, mène depuis plusieurs années une politique visant à développer un large bouquet de service de mobilité. L’autopartage, dans la mesure où il permet la mise à disposition d’un véhicule sans contraintes liées à la possession (investissement, coûts fixes, espace de stationnement...) représente un avantage indéniable pour les ménages. De plus, ce service participe à la réduction de l’utilisation de la voiture en ville et concourt à la « démotorisation des ménages » notamment par l’abandon ou la non-acquisition d’un véhicule.

En novembre 2019, après plusieurs mois de concertation réalisée auprès des opérateurs d’autopartage, Île-de-France Mobilités a mis en place le Label « Île-de-France Autopartage » que l’on identifie par un macaron bleu apposé sur les pares-brises des véhicules en autopartage (voitures, scooters, utilitaires). Il est un outil juridique et pédagogique à destination des collectivités ayant la compétence voirie. Même si les offres des entreprises proposant un service d’autopartage peuvent être différentes, le Label permet de garantir à l’ensemble des utilisateurs un socle commun de prestations comme par exemple :

  • Mise à disposition de véhicules exclusivement dédiés à l’autopartage et peu polluants : électrique, hydrogène ou essence/hybride respectant le Crit’Air1
  •   Possibilité de réserver le service pour des durées courtes : 10min pour un service en free-floating, une heure pour un service avec stations réservées
  • Véhicules mis à disposition avec ou sans réservation préalable
  • Clarté de l’information sur les conditions du service
  • Accès du service au grand public, y compris les jeunes conducteurs
  • Maintenance régulière des véhicules et service d’assistance aux usagers ouvert pendant l’ouverture du service.

Ces exigences permettent ainsi de faciliter le processus de sélection des opérateurs par les communes qui souhaitent déployer l’autopartage sur leur territoire. Mais en complément, Île-de-France Mobilités accompagne ces dernières via des séminaires thématiques destinés à présenter les avantages de cette pratique, mettre en avant des retours d’expériences ou encore exposer les modalités juridiques de conventionnement entre communes et opérateurs d’autopartage.

A ce jour, quatre opérateurs ont obtenu le Label autopartage Francilien : les sociétés Communauto et Clem’ (autopartage en boucle), le service Zity (autopartage en libre-service sans stations d’attache) et l’opérateur de scooters partagés Cityscoot. A eux quatre, ces services opèrent dans des contextes territoriaux variés allant de Paris à la grande couronne. Ce sont ainsi près de 5000 véhicules détenteurs de la vignette bleue « Autopartage – Île-de-France Mobilités » qui garantissent une qualité de service et qui offrent les avantages légaux en matière de stationnement dédié à l’autopartage. D’autres opérateurs devraient prochainement se voir labellisés.